Apaisé (Coeur d’homme, âme de soldat, Tome 5) – Julliette Di Cen

apaise-juliette-di-cen-L-Aj13IHDepuis que l’adjudant-chef Markus Faranti a avoué ses sentiments à sa subordonnée, le sergent-chef Claire Moretti, leur relation se construit à l’envers.
Plutôt que de laisser leur histoire s’installer progressivement, l’homme, terrifié à l’idée d’être de nouveau rejeté, a précipité sa jeune collègue dans un tourbillon de passion quelque peu étouffant.
Lorsqu’une ombre surgie de son passé tente de détruire l’équilibre qu’ils ont fini par trouver, Markus, craignant de perdre la femme qu’il aime, décide de dissimuler l’événement à sa compagne.
Mais une erreur de jugement sera-t-elle capable de tout remettre en question ?

Avis de Virginie
Ce cinquième opus est dans la droite ligne des précédents, c’est-à-dire des scènes érotiques renversantes, des personnages forts et une écriture sensible et sans tabou. Il conclut en beauté cette série dans le milieu militaire ; on n’a qu’une envie, c’est que l’auteure écrive un roman très vite.

Les deux protagonistes ne nous sont pas inconnus puisqu’il s’agit de l’adjudant-chef Markus Faranti et du sergent-chef Claire Moretti, héros de “L’homme enragé“. À l’aide de flash-backs on découvre le cheminement de leurs sentiments passionnés, et le mécanisme de défense qu’usé Markus.

Ce que j’aime avec ce personnage, c’est qu’il est sans fard, malgré le fait qu’il soit terrifié à l’idée d’être rejeté, il dévoile ses sentiments profonds de façon abrupte et trouve un certain équilibre auprès de Claire. Mais voilà, dans ce paysage idyllique, ressurgit la mante religieuse, l’ex-femme de Markus, qui souhaite le reconquérir par parce qu’elle l’aime non mais, par jalousie.
Markus est confronté à un dilemme : s’il l’annonce à Claire, il pense que cette dernière le quitterait aussi il essaye de régler la situation en taisant la situation. Claire quant à elle, imagine que son adjudant a renoué avec Marianne et se sent complètement déboussolée par la situation. Regrettant que Markus ne se confie, elle décide d’aborder le sujet avec les armes utilisées habituellement par Markus, la violence verbale.

Juliette Di Cen a une plume soignée et le souci du détail. Elle arrive en quelques pages à nous faire ressentir les angoisses de Markus et l’amour inconditionnel de ces deux êtres. Une série à découvrir et une auteure à suivre.

Edition: « Auto-Edition »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s