Lucas (Les Loups de RiverDance, Tome 1) – H.V. Gavriel

Lucas (Les loups de Riverdance, Tome 1) Lucas parcourt les États-Unis sans jamais oser poser ses bagages. Le jeune homme se sait traqué. Pourtant, lorsqu’il s’installe dans cette petite ville des North Cascades, il ne peut s’empêcher d’espérer autre chose de la vie. Au point de baisser sa garde. Jusqu’au jour où les ténèbres de son passé le retrouvent et commencent à massacrer méthodiquement son entourage. Son salut viendra de Marcus. Un homme beau, fort, plus âgé, qui fait battre le coeur de Lucas. Mais Marcus est avant tout un loup-garou et la nature même de Lucas est pour lui une abomination…

L’avis de Nine :
Un premier tome intense et très dense. Un univers intéressant et riche. Une plume soignée et toujours aussi belle. Ce n’est pas une romance paranormale au sens strict du terme, mais plutôt l’histoire d’un jeune homme brisé qui arrive, à force d’amour, à devenir solaire. Autant vous le dire dès le départ, cette auteure, que j’adore, est vraiment unique. Unique dans sa manière d’écrire, l’intensité psychologique qu’elle arrive à coucher sur le papier et la construction très différente de ce à quoi l’on pourrait s’attendre… La french touch, moi je dis, existe bel et bien !

Lucas, le narrateur, est un jeune homme de 22 ans qui, malgré son jeune âge, a vécu de nombreuses désillusions, des moments extrêmement difficiles et douloureux. En raison de sa filiation, il se fond dans la masse depuis son adolescence et change de ville régulièrement. À fleur de peau, il a un besoin intense de se poser et de vivre une vie équilibrée. En arrivant sur le territoire des Loups de RiverDance, il semble trouver cet ancrage dans les bras de Miguel, membre d’un gang latinos qui n’assume pas son homosexualité. Très vite, pourtant, Lucas va faire durement les frais de cette petite frappe qui va le marquer au fer rouge.

Dans le même temps, Lucas se lie d’amitié avec Léo, un jeune Loup, qu’il va reconnaître quasi instantanément comme son frère, son ami fidèle, celui qui arrive à transpercer l’épaisseur de noirceur qui l’entoure. Avec lui, Lucas va connaître l’amitié, la loyauté, le partage et surtout son besoin criant d’appartenir à une cellule familiale. Au contact de Léo, Lucas va rencontrer son père Marcus, l’Alpha de la meute, dont il tombe irrévocablement amoureux. Il va découvrir dans cette famille un monde peuplé de Loups, de codes d’honneur, d’amour et trouver enfin sa place dans les bras de Marcus.

Seulement Lucas cache un secret… Lui aussi n’est pas totalement l’humain qu’il paraît ! Lui aussi a une part d’ombre qui l’accompagne. Pour ne pas les mettre en danger, il va taire sa vraie nature à sa nouvelle famille. Mais une série de meurtres fait rage et semble pointer du doigt Lucas, qui connaît toutes les victimes. Leur mort suspecte et la méthode employée oblige Lucas à se préparer au pire et à la confrontation inévitable avec son « double ». C’est donc ensemble que Lucas et la Meute vont mettre fin à ce carnage.

Les nombreux flash-back permettent aux lecteurs de comprendre les origines de Lucas. La mythologie développée est vraiment passionnante et s’inscrit sûrement dans un monde paranormal vaste et qui s’étoffera au fil des tomes. Ce qui m’a plu durant la première partie, c’est que l’auteur prenne le temps de développer le personnage de Lucas qui avec l’aide de Marcus va se reconstruire, évoluer, grandir, se poser et se sentir aimé pour ce qu’il est. Une fois cette maturité atteinte, les deux hommes vont enfin répondre à la passion. Même si je comprends ce cheminement, j’ai quand même regretté que leur relation n’intervienne pas plus tôt dans le récit. Elle est tellement belle et pudique. Au contact de Marcus, Lucas se révèle tel qu’il est vraiment et les moments qu’ils partagent sont doux, intenses, beaux et accompagnés de déclarations somptueuses.

Je suppose que l’auteur nous réserve, dans les tomes suivants, de très beaux moments au sein de la meute qui sera sûrement plus présente. J’ai très envie de découvrir le cœur de la meute et la vision d’H.V Gabriel sur le fonctionnement des Loups. L’histoire de Lucas est tellement lourde émotionnellement qu’il a laissé peu de place pour les autres protagonistes. Aussi, je suis très curieuse de découvrir un peu plus Robert et Sheena, Léo bien sûr qui est craquant à souhait et l’énigmatique Derek.

H.V. Gavriel a planté le décor et laissé en suspens suffisamment de questions pour en faire une série très prometteuse. Le côté paranormal est moins prégnant que ce que l’on a l’habitude dans ce genre de romance, pour laisser la place à un côté psychologique maîtrisé de bout en bout.

Éd. Milady, novembre 2014.

Lien vers le #2 : Léo
Lien vers le #3 : Logan

Publicités

5 réflexions sur “Lucas (Les Loups de RiverDance, Tome 1) – H.V. Gavriel

  1. Holala *-* mais c’est qu’il a l’air génial !! je n’ai encore rien lu de cette auteur mais les mots clef « loup-garou » et « homosexualité » m’ont fait m’arrêter sur ce livre….je le veux je le veux !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s