La surface de contact (Les idoles du stade, Tome 5) – Jaci Burton

surfacePassionnée par la mécanique des corps – en particulier ceux des sportifs – Alicia est une jeune kinésithérapeute qui n’en est pas à son coup d’essai. Sa rencontre avec le joueur de baseball Garrett Scott marquera un tournant dans sa vie professionnelle. En effet, le lanceur ne se remet pas d’une blessure à l’épaule ; un coup qui pourrait se révéler fatal à sa carrière. Alicia va prendre les choses en mains, et au sens propre du terme.De son côté, Garrett découvrira surtout qu’il n’y a pas meilleure rééducation que le sport en chambre !

L’avis de Lolotte:
Nous voilà de nouveau plongée dans l’univers de la famille Riley où le sport fait force de loi. Nous avons fait connaissance avec Mike, star de football américain, son frère Gavin, star de base-ball, Jenna, leur petite sœur excentrique responsable du bar familial et qui s’éprend de Ty, une star de Hockey et puis Cole le cousin, star de Football.

Bref, dans cette famille, tout tourne autour du sport ! Pas étonnant à ce que Alicia, sœur de Cole, sportive à ses heures soit spécialisée en médecine du sport et qu’elle soit une des kinésithérapeutes de l’équipe de base-ball des Rivers. Équipe dans laquelle évolue son cousin Gavin mais surtout un certain Garrett Scott, lanceur star de l’équipe de Saint-Louis, sur le banc de touche depuis des mois suite à une mauvaise blessure à l’épaule. Notre sportif n’est pas un malade facile et il en fait voir de toutes les couleurs à ses médecins. Lors d’une réunion entre Garrett et l’équipe médicale, Alicia Riley, qui n’a pas sa langue dans sa poche, n’hésite pas à remettre le sportif à sa place devant tous ses collègues en lui demandant de « se sortir les doigts du cul » s’il souhaite reprendre sa place de lanceur. Cette audace ne laisse pas indifférent Garrett et le voilà qui fait un deal avec la demoiselle : Alicia reprend sa rééducation et s’engage à lui permettre de reprendre les matchs et de son côté il s’engage à respecter les consignes et à se donner à fond dans sa rééducation.

Rien n’est simple pour Alicia car, même si elle sait qu’elle peut guérir le sportif grâce à une thérapie alternative, ce dernier est loin de la laisser indifférente. Si la mauvaise volonté et le caractère renfrogné de Garrett, mettent à rude épreuve sa patience, son corps de rêve et son regard noir intense mettent ses hormones en ébullition. Cette sensation est ingérable si l’on doit passer la journée à toucher ce corps d’adonis. Quant à Garrett, loin d’être un patient facile, il devient beaucoup plus docile face à cette kiné aux mains magiques, au corps de déesse et à la franchise déconcertante.

Si les tomes 1 et 3 avaient été plaisants à lire, les tomes 2 et 4 ne m’avaient pas emballé. A ma grande surprise, ce cinquième tome est le meilleur de la saga selon moi. On a toujours une histoire entre une femme séduisante et un sportif au corps de rêve, mais dans celui-ci on s’échappe un peu des performances sportives. Garrett est au pire moment de sa carrière, diminué physiquement et fragilisé psychologiquement et sa rencontre avec Alicia ne va pas le laisser indemne, car notre Kiné,membre d’une famille de grands sportifs a un sacré tempérament. Nos deux héros vont tout faire pour ne pas succomber à leur attirance, mais il est difficile pour eux de ne pas plonger tête baissée dans une relation passionnelle, électrique et intense. Quand le professionnel rejoint le personnel tout se complique et nos deux héros vont avoir du mal à gérer la situation.

Voilà une lecture plaisante et rafraîchissante. Dans un monde de testostérones, ce tome met à l’honneur les femmes et c’est Alicia qui mène la danse en bousculant notre pauvre Garrett. Les échanges entre eux sont très cassants, drôles, et colorés. Garrett et Alicia sont vraiment attachants et maladroits. Ils sont pris au piège de leur propre jeu du chat et de la souris et leur relation évolue de manière crescendo pour finir en histoire d’amour où les scènes torrides sont envoûtantes, sensuelles, douces et romantiques.

Jaci Burton a réussi à donner un second souffle à sa saga et c’est avec impatience que j’attends le prochain tome consacré, non plus au clan Riley, mais à Gray Preston, l’un des meilleurs amis de Garrett, star du sport automobile, anti-mariage au corps d’apollon, of course !!!

Éd. Milady Littérature (Collection Sensations), mars 2015.

Lien vers le #1 : La courbe parfaite
Lien vers le #2 : Le coup sûr
Lien vers le #3 : Les règles de l’engagement
Lien vers le #4 : La ligne de touche
Lien vers le #6 : Le tour de chauffe
Lien vers le #7 : La zone d’attaque
Lien vers le #8 : Double jeu

Publicités

Une réflexion sur “La surface de contact (Les idoles du stade, Tome 5) – Jaci Burton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s