Je suis là – Clélie Avit

je suis làElsa n’a plus froid, plus faim, plus peur depuis qu’un accident de montagne l’a plongée dans le coma.
Thibault a perdu toute confiance le jour où son frère a renversé deux jeunes filles en voiture.
Un jour, Thibault pénètre par erreur dans la chambre d’Elsa et s’installe pour une sieste. Elle ne risque pas de le dénoncer, dans son état. Mais le silence est pesant, même face à quelqu’un dans le coma. Alors, le voilà qui se met à parler, sans attendre de réponse.
Ce qu’il ignore, c’est que pour Elsa, tout est fini, jamais elle ne se réveillera. Mais tandis que médecins, amis et famille baissent les bras, Thibault, lui, construit une relation avec Elsa. Est-il à ce point désespéré lui-même ? Ou a-t-il décelé chez elle ce que plus personne ne voit ?

Avis d’Angéle: À la suite d’une chute en montagne, Elsa est dans le coma depuis des mois. Elle n’a plus aucune sensation dans son corps et le seul sens qui lui reste, est l’ouïe. Elle entend le monde qui l’entoure, le corps médical, ses amis et sa famille, même si ces derniers sont plutôt distants lorsqu’ils viennent à son chevet. Elsa entretient les conversations dans sa tête, elle écoute et répond en silence, en attendant que son esprit reprenne le contrôle de son corps.
De son côté, Thibault vient visiter à contrecœur son frère, tout juste sorti du coma à la suite d’un accident qui a provoqué la mort de deux adolescentes. Thibault ne sait pas comment réagir face à cette situation, il est en colère contre son frère et préfère quitter son chevet. Dans sa fuite, il se trompe de porte et atterrit dans la chambre d’une patiente… Elsa. Attiré d’une façon irrésistible vers cette femme inerte, il commence à lui parler, à se confier et viendra régulièrement lui rendre visite. Pourquoi ? Thibaut n’aura de cesse de se poser cette question jusqu’à….
Elsa attend avec impatience les visites de cet homme qui sont pour elle, les seuls rayons de soleil qui dictent ses journées. Il lui fait du bien, la transporte hors de cette chambre, et partage avec elle toutes ses réflexions. Une complicité s’installe entre eux, un qui parle et une autre qui écoute et ils souffrent de ne pouvoir partager leurs sentiments. Ces visites, devenues une question de survie pour tous les deux, sont une bouée de sauvetage qui les maintient hors de l’eau, dans la réalité.

Mais, est-ce que cette relation/amitié est-elle saine ? Comment s’aimer, se rapprocher, sans partager la réalité ?

C’est un peu par hasard que j’ai trouvé ce livre et je ne le regrette pas une seconde. Dès les premières pages, on se retrouve happé dans cette chambre d’hôpital aux côtés d’Elsa. Elle parle aux lecteurs et nous sommes complices de ses pensées et de ses doutes. Le ton employé par l’auteur nous transporte et nous sommes spectateurs des échanges à sens unique des héros. La narration alternée des deux protagonistes est parfaite et nous permet de vivre chacune de leur émotion.

Le coma et la fin de vie sont des sujets délicats abordés ici, avec pudeur et espoir. Comment ne pas être ému par Elsa coincée dans la prison de son corps qui lutte pour être simplement là. Et alors que son entourage et sa famille baissent les bras, Thibault est le seul à y croire. Il veut vivre cette relation avec cette femme, partager ce combat devenu commun, garder en vie Elsa et leur histoire.

Une histoire émouvante, touchante qui m’a plu dès le départ. Des personnages attachants et un rythme prenant qui nous embarque.
Et cette fin ? Mon Dieu ! elle est parfaite, magnifique, mais on en reste coi. On se surprend à souffler face à l’intensité de cette dernière scène et en vouloir plus ! Que cette histoire se poursuive encore pour pourvoir  partager de nouveaux épisodes de leur vie qui j’en suis sûre, seront très beaux pour ces deux êtres qui méritent tant d’être heureux.

Une totale réussite et une jolie surprise que je vous conseille fortement.  Un petit coup de cœur pour ce premier roman de Clélie Avit. Il me tarde de découvrir son prochain ouvrage.

Edition: « JC Lattès »
Date: 27 mai 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s