Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers – Benjamin Alire Saenz

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'universAri, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais… C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.

Avis de Nine:
Un livre magistral. Une histoire bouleversante et pleine de poésie entre deux adolescents qui vont, ensemble, découvrir leur identité et nous livrer leurs secrets sur l’univers qui les entoure. Un coup de cœur !

Angel Aristote, alias Ari, est un adolescent de quinze ans solitaire qui s’interroge sur sa vie, sa famille et ses envies. Petit dernier d’une fratrie de quatre enfants avec un gros écart d’âge, il évolue comme un enfant unique entre un père traumatisé par la guerre du Vietnam, et une mère aimante. Beaucoup de non-dits caractérisent cette famille et pèsent lourdement sur le foyer. Air pense souvent à ce frère en prison, dont personne ne parle et surtout des causes de cet enfermement, qu’il se rappelle avoir aimé. C’est même un sujet qui l’occupe grandement jusqu’à ce qu’il rencontre Dante. Un jeune homme solaire et en tout point différent.

Leur complicité est immédiate et touchante. Ils se complètent d’une façon unique et cette amitié va se poursuivre sous nos yeux durant tout le récit, c’est-à-dire environ deux ans. D’un démarrage plutôt léger, l’histoire gagne très vite en émotion et justesse. Ari, le narrateur, est un jeune homme incroyable empli de doutes et Dante entier, adorable et enthousiaste. Leur amitié va connaître certaines épreuves, mais elle est emprunte d’une douceur extrême.

Le récit est un diamant brut. Le style de Benjamin Alire Sáez est pudique, dur parfois mais d’une finesse inouïe. Je n’ai pas réussi à le lâcher une seconde tant je me suis passionnée pour ces deux jeunes hommes fragiles, touchants qui traversent l’âge de l’adolescence avec beaucoup de lucidité et de courage. Ce joli tableau est complété par des parents ouverts et intelligents. Tout sonne juste et profond. Une vraie ode à l’amitié et l’amour.

Benjamin Alire Sáenz signe un livre magique, tellement puissant émotionnellement, qu’il nous laisse un poil nostalgiques.

Edition: »Pocket Jeunesse »
Date: 18 juin 2015

Coupcoeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s