Tout ce que je désire – Anna Pavignano

Tout ce que je désire«Comme tu es beau ! Ils se regardent. Lui, devant, assis dans le fauteuil en cuir. Elle, debout, derrière, au-dessus de lui. Ils se sourient dans le miroir. Fabio lève les bras avec lenteur, prend le doux visage de Michaela entre ses mains. Le miroir reflète chacun de leurs mouvements. – Toi aussi, tu es belle, répond-il dans un souffle. Fabio renverse la tête en arrière, Michaela baisse la sienne vers lui. Attend un instant. Avec délicatesse, il l’attire un peu plus bas et pose sa bouche sur la sienne. Le premier baiser qu’ils échangent est un baiser à l’envers.» Depuis qu’il a croisé Michaela, la vie de Fabio n’est plus la même. Plus rien n’existe, ni les cours, ni les parents, ni le déambulateur. Au lycée, chez lui, dans la rue, partout et tout le temps, il n’a plus qu’elle en tête : Michaela. Les deux jeunes gens sont prêts à tout pour rester ensemble. Personne ne pourra se mettre en travers de leur amour, sinon ils partiront.

L’avis de Milou :
Fabio est un jeune handicapé de 17 ans amoureux de Michaela, une jeune coiffeuse qui travaille au salon de sa mère. Leur point commun : ils s’aiment à la folie, mais leurs parents ne sont pas enchantés et vont tout faire pour les séparer.

Les parents de Fabio prétextent qu’ils ne sont pas du même milieu social et ceux de Michaela, ne veulent pas que leur fille soit amoureuse d’un handicapé. Ils vont tout mettre en œuvre pour les empêcher de se voir et de se téléphoner. Mais c’est sans compter sur la volonté des deux amoureux d’être ensemble !

Fabio va braver les interdits en amenant secrètement Michaela à une sortie scolaire, mais malheureusement cette dernière va être découverte et sera obligée de s’enfuir en train. Et plus tard, malgré l’interdiction de se voir, ils vont décider de fuguer pour être ensemble.

Je n’aime pas particulièrement les histoires d’amour pourtant, celle-ci m’a plu. L’histoire est bien rythmée et les personnages sont attachants parce qu’on a envie qu’ils réussissent. Une jolie découverte que je recommande.

Éd. Bayard jeunesse, mai 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s