Au bonheur de ces Dames – Angela Behelle

Au bonheur de ces damesÀ 18 ans, Jérémy quitte le confort douillet et protecteur de sa campagne normande pour se lancer dans de brillantes études littéraires à Paris. Alors quoi de plus normal pour ce jeune homme passionné de lectures que d’être irrésistiblement attiré par la librairie ancienne qui se situe juste sous ses fenêtres, de l’autre côté de la rue ? Intimidé, hésitant, il attend, puis se décide enfin à pousser la porte. Une clochette qui tinte, un parquet qui craque sous les pas, une odeur de bois, des livres par milliers, et, aux commandes de cette boutique hors du temps, une personne qu’il ne s’attendait pas à trouver là. Un seul regard de Claudia, la voluptueuse libraire qui se cache derrière les étagères suffit pour que la vie de ce jeune puceau provincial bascule définitivement. Fasciné par cette femme mystérieuse qui se propose de faire de lui un homme, Jérémy se soumet, corps et âme, à une lente et savoureuse initiation à tous les plaisirs de la chair. Mais entrer dans l’univers de Claudia signifie également en accepter les règles et les secrets plus nombreux qu’il n’y paraît. Au fur et à mesure qu’il pénètre l’intimité de sa sulfureuse maîtresse, Jérémy comprend qu’il a mis le doigt dans un engrenage aussi sensuel que dangereux. Il n’est cependant pas certain qu’il ait envie de s’y soustraire. Au contraire. Son insatiable appétit d’apprendre le conduit, un livre de Zola sous le bras, à en réclamer toujours plus. Au risque, peut-être, de compromettre son avenir.

L’avis de Leelane:
Jeremy, jeune étudiant, quitte sa campagne natale pour la capitale. Sa rencontre avec Claudia, la sublime propriétaire de la librairie voisine de son appartement, va bousculer sa vie et le faire basculer dans un monde de voluptés. Il va connaître ses premiers émois aussi extraordinaires que puissants.

Alors qu’il rejoint Paris pour ses études, c’est un tout autre apprentissage que le jeune homme découvrira aux côtes de Claudia. Au risque d’être puni et privé des délicieuses courbes de la belle Claudia, il est un élève sage et obéissant. Cette dernière veille à ce qu’il soit appliqué durant ses leçons de séduction et lors de ses cours scolaires afin de réussir sur tous les fronts. C’est avec une poigne de fer dans un gant de velours que Claudia dirigera désormais la vie du jeune homme qui se révèle être un débutant fort excité à l’idée de suivre les ordres de sa Maîtresse. Jeremy sera hissé aux sommets par Claudia qui s’effacera au fil de son ascension pour laisser libre cours au destin de ce jeune homme prometteur.

En fermant ce livre, je dois dire que je ne m’attendais pas à cela. C’est un joli pavé ! Une intensité remarquable en émotions, qui nous plonge au cœur de l’éducation de Jeremy, qu’on suit avec envie et surtout avec beaucoup de curiosité quant à la suite. Une histoire qui nous envoie littéralement en orbite où chaque mot est pesé et géré à merveille. Au fil de son apprentissage, on est spectateur de l’évolution du jeune Jeremy en homme charismatique et impressionnant.

Par le biais des leçons prodiguées par la délicieuse Claudia, nous ressentons moult frissons. C’est, à n’en pas douter, un des livres les plus puissants d’Angela Behelle. Et pourtant sa série « La Société » était déjà sacrement forte en émotions, mais ce roman surpasse la série en puissance, en sensibilité et en mouillage de petite culotte… D’ailleurs, plusieurs clins d’œil intentionnels, ou pas, m’ont fait penser à cette dernière, surtout au premier tome, mais avec des rôles inversés. Durant le reste du récit, ce sont les allusions et certains faits dirigés par Claudia qui nous replonge dans le souvenir des pratiques de « La Société ».

Un roman sublime sur l’apprentissage et la renaissance… Durant la première partie du livre, Claudia apparaît comme une Maîtresse forte, intransigeante et exigeante à l’encontre de son apprenti. Par la suite, on la découvre sous d’autres aspects, tantôt séductrice et gourmande, fragile et vidant son cœur face à Jeremy. Quant à ce dernier, il évolue d’une manière significative, en passant du petit adolescent incertain et vivant ses premiers émois à un homme sur de lui, qui réussira à surprendre, plus d’une fois, sa belle.

Pour résumé, ce livre est un chef d’œuvre, pour moi, habilement écrit par la grande dame du genre et qui nous laisse aussi pantelants que les deux personnages. Un livre qui se déguste lentement et qui nous fait frissonner de plaisir.

Éd. Hugo Roman (Collection Blanche), octobre 2014.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s