Abysses – Lily Haime

Abysses Pour acheter ce livre via Amazon
« L’un est mon enfer… »
À la mort de sa mère, Rafael se retrouve seul dans les rues de Boston, cette ville qui l’a vu grandir. Une nuit, dans une impasse sans lumière, il rencontre Charles et, avec lui, le monde obscur de la prostitution. Dix ans plus tard, les trottoirs qu’il arpente ont l’éclat des beaux quartiers. Chaque dollar qu’il empoche porte quelques gouttes de son sang, quelques-unes de ces larmes qu’il ne verse jamais. Pourtant, tous les dimanches sans exception, il revient quand même vers Charles.
Un jour de hasard, il croise Caleb, un petit génie de l’aéronautique, élève surdoué du MIT. Rafael plonge alors dans un regard gris qui lui murmure quelques vérités. Petit à petit, un pas après l’autre, d’une lueur vacillante aux lendemains incertains, Rafael se laisse approcher, se laisse émouvoir. Malgré ces portes qui se ferment sur lui, ces chambres où il se perd, il laisse Caleb lui murmurer une autre façon d’aimer.
« … l’autre est mon espoir. »

L’avis de Nine :
Un écrivain disait Un bon livre est un détonateur !, c’est précisément ce que je ressens d’un point de vue émotionnel. Je suis secouée, bousculée et charmée, une fois de plus, par cette plume unique et d’exception qui nous raconte cette histoire vibrante et poignante. La réalité décrite sur la prostitution est malheureusement toujours d’actualité et ne laissera personne indifférent. Lily Haime nous livre un roman grandiose et émouvant qui vous habite, vous éclaire sur les attitudes dégoûtantes de certains hommes, vous empêche de dormir, de manger même, un livre qui vous percute de plein fouet !

La quatrième de couverture décrit parfaitement l’ambiance et l’histoire de Rafael. Cet adolescent qui, à la mort de sa mère, fait la plus effroyable des rencontres, Charles. Enchaîné à cet homme qui lui a sauvé la vie et le contraint depuis, de la pire des manières à l’esclavage et à assouvir ses besoins. Pire, il devient son proxénète manipulateur et sadique qui le vend à des hommes brutaux, violents et dont l’exutoire s’accompagne toujours d’objets de torture. Dix ans déjà qu’il suit ce schéma, mais dix ans aussi que Rafael a réussi à se construire une famille hétérocycle avec Abou, son frère pasteur, Mac son frère de galère, Soli le petit frère qui dit tout haut ce qu’il pense et Mama qui veille sur eux avec amour et bienveillance…

Bien qu’il pense régulièrement à quitter cette vie et cet homme qui l’annihile, Rafael s’est convaincu qu’il n’y avait pas d’autre vie possible pour lui en dehors de celle qu’a construite Charles. C’est sa rencontre imprévue avec Caleb, un étudiant, qui va diamétralement changer le carcan dans lequel il est enfermé à double tour. Et pour la première fois, il va espérer, aspirer à une autre vie, y croire peut-être. Au contact de Caleb, Rafael va aimer, se donner pleinement, cajolais, mais arrivera-t-il à trouver la clé pour ouvrir les chaînes qui le ramène inexorablement vers Charles ? Arrivera-t-il à trouver la force de s’en sortir ?

C’est l’histoire de Caleb aussi. Ce jeune étudiant surdoué, débraillé et cheveux au vent, illumine par sa présence. Lui aussi n’est pas en reste et abrite un passé douloureux et traumatisant dans sa chair. Il va faire preuve d’une grande patience, d’un self-control impressionnant pour supporter l’insupportable. Accepter les moments qu’ils partagent avec Rafael avec abandon et amour en essayant de ne pas penser aux moments où celui-ci est ailleurs, avec un autre. Il va être la boussole, le héros et celui qui maintient Rafael dans une normalité tant appelé par ses vœux…

Les personnages sont tous incroyablement réussis et chacun trouve son rôle, sa place et son importance dans cette histoire touchante. Il est question de liens familiaux, de peur, de coup, de blessures, de traumatismes, mais aussi d’espoir, d’un amour lumineux, indéfectible, de persévérance et de courage. Je ne révélerais pas plus du récit, car le lecteur doit suivre le fil d’Ariane qu’a tissé Lily Haime. Sa plume est sans concession, elle nous dévoile le mauvais comme le bon avec une justesse impressionnante. Sa façon de nous immerger dans ce quotidien, de nous prendre aux tripes, de nous faire planer, de nous transporter de joie avec cette « touche » toujours aussi poétique et alerte.

Je ne vais pas mentir, je suis ressortie de cette lecture éprouvée, vidée et j’aurais volontiers secoué Rafael à pas mal de reprises. Il m’a été difficile de voir cet homme se laisser contraindre avec fatalisme sans pouvoir interagir ; mais sans aide, avait-il d’autres choix ?

En refermant ce livre précieux, j’ai versé des larmes compatissantes… et de joie. Parce que Lily Haime arrive toujours à me procurer cette émotion à chacun de ses livres. Je suis une fan inconditionnelle de ses écrits et ne peux que vous inviter à les découvrir. Ne passez pas à côté d’un tel talent !

Éd. MxM Bookmark, novembre 2015.

coup de coeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s