Ink – Isabelle Rowan

InkLe centurion romain Dominic rend son dernier souffle au temps d’Hadrien. Devenu un vampire, il assiste depuis des siècles à l’évolution du monde autour de lui. Jusqu’au jour où il se retrouve prisonnier de sa fascination pour le jeune et passionné Michael Chapman, tatoueur à Melbourne, en Australie.
Incapable de résister à l’attrait de la beauté de Michael, Dominic décide de franchir l’entrée de son salon et de se faire faire un tatouage.
L’attraction qu’il ressent pour le tatoueur est si forte que, malgré sa réticence à s’impliquer avec un être humain, lui et Michael entament une liaison. Leur relation naissance attire l’attention d’un spectre noir venu tout droit du passé sanglant de Dominic.
Bientôt, un jeu dangereux du chat et de la souris s’installe entre eux et menace non seulement l’amour naissant de Dominic et Micheal, mais aussi leur humanité.

L’avis de Nine :
Ça devait arriver un jour… Je n’ai pas du tout aimé ce roman et j’ai arrêté ma lecture à 80%. Je précise cela, car jusqu’à ce jour avec cette maison d’édition c’était un sans-faute, et également pour signaler que je ne connais pas le dénouement de cette histoire. Isabelle Rowan n’a pas su me captiver et m’embarquer avec ce roman, c’est dommage, car je reconnais au récit un réel potentiel.

Comme la quatrième de couverture est explicite, je vais davantage exprimer les faiblesses que j’ai notées et ce qui m’a manqué.

L’histoire, tout d’abord, est plutôt sympathique et agréable, bien qu’elle soit assez classique dans ce genre de romance paranormale, mais pas suffisamment fouillée. L’auteur a fait le choix de prendre beaucoup de temps pour nous présenter l’environnement, les personnages au détriment des moments clés. Je pense par exemple au moment de la transformation, j’ai dû relire ce passage, car il se résume à quelques lignes. C’est trop peu et bien trop rapide à mon sens, un tel engagement de la part de Michael aurait dû se traduire par un moment hors du temps entre les deux hommes, de plus amples détails, s’accompagner de tirades passionnelles, de gestes tendres, d’explication sur cette nouvelle vie.

Puis, le rythme est vraiment le défaut majeur, selon moi. Il ne se passe pas grand-chose durant les 100 premières pages et pas au détriment d’explications précises pour aiguiller le lecteur. Je me suis ennuyée alors que le début était prometteur, notamment la rencontre entre les deux hommes. Enfin, la narration est incertaine. Nous passons de Michael à Dominic sans transition et je me suis souvent surprise à me demander qui narré, c’est gênant et pas du tout fluide. Et le fait que les deux hommes communiquent aussi par la télépathie, sans que ce soit clairement expliqué, n’aide pas non plus à s’y retrouver.

Habituellement, j’aime les histoires de vampire et la genèse qui les entoure. Ici, je n’ai ni trouvé les vampires charismatiques et intéressants ni l’univers riche, magique qui les enveloppes d’ordinaire. Je n’ai pas du tout saisi le langage de l’auteur, son fil conducteur et ce qu’elle souhaitait nous raconter. Je suis passée complètement à côté.

Je ne peux décidément pas vous conseiller cet ouvrage, car il ne m’a pas enthousiasmé. En revanche, je peux vous inviter à le découvrir par vous-même pour vous faire votre propre idée. Peut-être, arriverez-vous à trouver la trame que j’ai longtemps cherchée.

Éd. MxM Bookmark (Collection imaginaire), octobre 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s