Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens – Becky Albertalli

Moi, Simon, 16 ans, Homo SapiensSimon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement : 1/ Ils fréquentent le même lycée. 2/ Blue est irrésistible. 3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.) Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Martin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…  »

L’avis de Nine :
J’ai passé un moment fabuleux en compagnie de Simon & Co. Becky Albertalli a une approche vraiment intéressante et attendrissante de la découverte de l’homosexualité durant l’adolescence. D’avoir basé son histoire sur des échanges de courriel ouvre de grandes libertés et permet une sincérité aux deux auteurs qui ignorent leurs identités respectives. C’est extrêmement réaliste, superbement conté, les évènements s’enchaînent et on tourne les pages rapidement pour découvrir avec Simon, alias Jacques, la véritable identité de son fameux correspondant Blue.

Simon est un jeune homme extra, tonique, fidèle en amitié et bon élève. Il est issu d’une famille hors du commun par son approche de l’éducation, son humour décalé et son bien-être certains. Alors qu’il n’est pas encore prêt à annoncer à sa famille son homosexualité, il répond à un post sur le Trumblr de son lycée. S’ensuit une correspondante avec un jeune homme dont le pseudo est Blue qui traverse les mêmes angoisses et appréhensions. Le fait qu’ils ne connaissent pas leur identité permet une grande franchise dans leurs échanges. Petit à petit et à travers l’écran de son ordinateur, Simon tombe amoureux de Blue. Les hypothèses ne manquent pas, Simon va orienter ses recherches et essayer de découvrir qui se cache sous ce pseudo, car le désir l’assaille.

Dans le même temps, l’adorable Simon a une épée de Damoclès sur la tête. Un élève a découvert les conversations qu’il échange avec Blue et l’a démasqué. Sous la menace, Simon va céder au chantage. Cela va entraîner des contrariétés et des tumultes avec ses amis d’enfance Nick et Leah.

L’histoire est vraiment passionnante et fluide, l’écriture excellente et nous embarquons avec virtuosité au côté de Simon. C’est frais, le sujet est traité avec simplicité et intelligence. D’avoir alterné des moments de vie et des correspondances permet aux lecteur de visualiser les deux facettes de Simon. Le jeune homme boute-en-train, entouré d’amis fidèles et plaisants et celui plus timide, qui s’interroge et se dévoile à Blue.

Ce qui est bien vu aussi, c’est d’avoir évoqué en sous-jacent les ravages que peuvent causer les réseaux sociaux ; la facilité avec laquelle un post peut s’étendre et mettre à mal un individu. Les nombreux personnages sont réussis et apportent, à leur niveau, cette touche de loufoquerie, de soutien et d’amour.

En bref, ça fait un bien fou de lire ce type de roman magnifiquement construit et narré. Un roman à lire. Superbe !

Éd. Hachette, avril 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s