Les yeux de velours (La saga des Montgomery, Tome 1) – Jude Deveraux

1238299_206638256164715_1638509746_nPour acheter ce livre via Amazon
L’aube se lève… Judith ne dort toujours pas… Que lui est-il arrivé ? Est-elle vraiment la femme de cet inconnu assoupi à ses côtés ? S’est-elle réellement donnée à lui, pendant cette longue nuit, oubliant tout ce qui les sépare ? Oui. Elle s’est livrée tout entière à lord Gavin Montgomery, désormais son seigneur et maître. Il l’a déshabillée lentement, ses mains ont caressé chaque parcelle de sa peau brûlante, ses lèvres, tour à tour douces et exigeantes, l’ont fait frissonner. Puis il l’a emportée sur le lit conjugal, tremblante, vaincue… Et dans le monde magique des sens, plus rien n’a existé que leurs deux corps embrasés de désir. Mais avec le jour, la terrible réalité a repris ses droits : Gavin n’aimera jamais Judith ; son cœur appartient à une autre…

L’avis de Lolotte
Gavin Montgomery, depuis qu’il est adolescent, a la charge de la fratrie et du clan Montgomery. Aujourd’hui, âgé de 27 ans, il est transi d’amour pour Alice Valence, une belle blonde qui lui apparaît comme une fleur délicate à protéger. Malheureusement, il doit se contenter de brèves rencontres charnelles et clandestines, car la demoiselle refuse de l’épouser, préférant le riche comte Chatworth.

Se sentant trahi, mais toujours épris d’Alice, Gavin accepte d’épouser Judith Revedoune, la fille d’une très riche famille dont personne ne connaissait l’existence. D’après lui, si l’héritière a été cachée par son père c’est qu’elle doit avoir un souci physique ou pire. Aussi, envoie-t-il un de ses frères pour accepter les fiançailles. Quel affront pour la pauvre Judith ! Mais Gavin va avoir la plus grande surprise quand il découvre sa promise le jour du mariage. La jeune femme à la chevelure flamboyante, au regard doré est magnifique et d’un caractère affirmé. L’attirance physique est instantanée et il veut la faire sienne, mais en aucun cas l’aimer, car son cœur appartient à la jolie Alice, à qui il a promis un amour éternel.

Les débuts de leur mariage vont être compliqués, car Judith aspire à l’amour sincère en plus d’être l’amante de Gavin. De plus, loin d’être une potiche, elle va prendre en main la gestion du domaine, ce qui ne va pas plaire à son époux qui voit son rôle de mari et de maître mis à mal. Judith pourra compter sur l’aide de ses trois beaux-frères, Stephen, Raine et Miles pour remettre Gavin sur les rails de l’amour et lui faire oublier Alice.
Gavin et Judith parviendront-ils à faire face aux menaces et à sauver leur couple ? Gavin arrivera-t-il à aimer la superbe Judith et à ouvrir les yeux sur les fourberies d’Alice ?

Il s’agit du premier tome de la saga, centré sur l’aîné des quatre frères Montgomery, Gavin. Les Montgomery sont réputés pour leur force, leur bravoure de chevaliers et le fait qu’ils n’engendrent que des mâles. Une opportunité pour Robert Ravedoune, qui vient de perdre ses deux fils, et rêve de marier sa fille à l’aîné des Montgomery afin qu’elle lui donne des petits-fils. Gavin va donc se retrouver marié à la mystérieuse Judith, aussi belle qu’intelligente. Malgré tout, il se refuse à l’aimer ce qui va rendre les relations conjugales compliquées.

Les deux époux vont s’affronter tout au long du roman, Gavin voulant affirmer son autorité sur sa femme en faisant parfois preuve de violence. Judith souhaite être aimée de son mari et est jalouse de cette fameuse Alice. Alors qu’au fil des pages, Gavin se rapproche de Judith, les sentiments prennent le dessus et Alice fera tout pour le manipuler. Malheureusement, un drame va obliger Gavin à se battre pour reconquérir sa femme. De plus, une rivalité naît entre les Montgomery et les Chatworth qui fera beaucoup de dégâts et se terminera qu’à la fin du tome 4.

Entre romance, complot, affrontement et manipulations, rien ne sera épargné au jeune couple qui se déchire autant qu’il s’aime. C’est une lecture passionnante, on est emporté par la fougue des personnages, tous aussi attachants les uns que les autres. On a autant envie de secouer Gavin que de consoler Judith. Je me suis laissé porter par la plume de l’auteur qui m’a transportée dans une époque où force et sensualité s’affrontent pour donner lieu à de magnifiques romances.

Éd. J’ai lu pour elle (Collection Aventures & Passions), mai 2013.

Lien vers le #2 : Un teint de velours
Lien vers le #3 : Une mélodie de velours

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s