Croire – Nathalie Marie

CroirePour acheter ce livre via Amazon
Étudiant en art, Fabien pensait avoir la vie devant lui et esquissait lentement ses projets d’avenir.
Lorsqu’il apprend que la mort prématurée de son père a été causée par une maladie génétique dégénérative et héréditaire, son monde s’écroule. Les doutes et la peur l’assaillent, pour son frère… pour lui-même…
Face à cette réalité, il lui faudra mobiliser son courage pour surmonter l’épreuve qui l’attend. Sans parler de Gaël, ce danseur qu’il vient de rencontrer et pour qui il éprouve déjà des sentiments surprenants.
Peut-il se permettre d’espérer un futur ensemble alors que cette menace invisible plane sur lui ? Malgré les incertitudes, Fabien veut y croire.

L’avis de Nine:
Les ouvrages de Nathalie Marie, même lorsque le sujet touche à la maladie, sont empreints de douceur, de finesse et de justesse. Son récit est tellement réel que je me suis imaginée dans ce train à côté de Fabien et Gaël, à les écouter lire quelques passages de La vie devant soi, un de mes livres préférés. Il y a une beauté et une pureté dans ces personnages si attachants et dans la retenue, mais aussi dans l’écriture. Dès les premiers mots, on s’évade, on suit Fabien, le narrateur, dans ce tournant si particulier de sa vie, on se retient de respirer quand son monde s’effondre, quand ses angoisses le rongent, quand le verdict tombe… Et tellement heureux quand il lâche prise.

Ce jeune homme de 25 ans, qui suit un cursus universitaire en art après avoir travaillé quelques années, est complètement investi dans sa passion. Il a une famille aimante : sa mère est bienveillante et dévouée et son grand frère protecteur. Durant le trajet qui le mène à la fac, il est accosté par Gaël, un homme magnifique, qui ne le laisse pas indifférent. Au rythme de leur voyage, ils vont nouer des liens puis, comme une évidence, une relation. D’abord doucement, ils veulent prendre le temps, ils apprennent à se connaître, à être ensemble, à s’aimer…

Malheureusement, c’est à ce moment que Fabien apprend que la mort prématurée de son père a été causée par une maladie génétique dégénérative et héréditaire. Décision est prise avec son frère Cyril de se faire dépister. C’est 6 mois de crainte, de panique, pour lui et surtout pour son frère. C’est 6 mois à attendre le verdict. C’est 6 mois pour savoir s’il lui reste que 10 ans à vivre. Doit-il évoquer cette éventualité avec Gaël dont il est tombé irrévocablement amoureux ? Au fil des rendez-vous de son parcours médical, la relation avec Gaël devient sérieuse, profonde et d’une grande aide.

Le récit se focalise sur ce temps, cette épée de Damoclès qui plane sur la tête de Fabien. Le lecteur est spectateur de toutes les étapes qui percutent Fabien, ses interrogations, ses inquiétudes, ses envies aussi et ses espoirs. Nathalie Marie s’est focalisée sur la psychologie de Fabien et c’est réussi. Gaël est le roc, le soutien sans faille dont avait grand besoin Fabien. C’est une parenthèse de bonheur. Ensemble, ils sont comblés.

J’ai beaucoup aimé cette histoire. La préface de l’auteure m’a touchée, beaucoup, avec peu de mots elle se dévoile. J’ai aimé qu’elle nous parle de cette maladie méconnue et du processus que les éventuels porteurs doivent vivre. Cette angoisse qui doit vous prendre aux tripes et vous suspendre jusqu’à l’annonce des résultats. Et ce bonheur voilé lorsque vous les recevez, car les membres de votre famille n’ont pas forcément cette chance.

Croire est un chant du cœur, un hymne à la vie et à l’amour. Je ne peux que vous recommander cet ouvrage poétique.

Éd. MxM Bookmark (Collection Romance), février 2016.

Publicités

4 réflexions sur “Croire – Nathalie Marie

      • Merci de me le conseiller ^^ je n’ai encore pas lu de romance de ce style, dans un livre. Je me suis cantonnée aux romances slash dans les fanfictions, très softs 😉 et le thème de la maladie n’est pas très gaie 😦 mais je pense fortement que je vais me laisser tenter, surtout que ton avis m’a bien donné envie 😉

        J'aime

      • *Nine* c’est un livre très doux niveaux sexe. Et pour la maladie elle est évoquée, présente dans l’esprit mais jamais vraiment décrite. C’est plutôt l’idée d’être peut être porteur de cette maladie sur lequel l’auteur à base son histoire. Pour une première histoire de ce genre je le recommande doublement 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s