Déferlante – Lily Haime

DéferlantePour acheter ce livre via Amazon
Lill surfe depuis qu’il sait marcher. Il adore Malibu, cette vie entre le sable et l’eau ; son père et ses amis, la tranquillité de son quotidien. Tout pourrait être parfait, sans remous et sans houle, si Lara, sa grande sœur, n’avait pas débarqué de New York quelques années plus tôt. Si elle n’était pas comme un rappel constant que Diane, leur mère, n’a jamais voulu de lui. Quand il regarde Lara, Lill a l’impression de ne pas être « assez »…
Un sentiment qui le hante depuis son plus jeune âge.
Un sentiment qu’il voudrait ignorer mais qui tourne dans sa tête – dans son cœur – de plus en plus vite lorsqu’il rencontre le petit ami de Lara.
Aidan…
Aidan qu’il aimerait détester, mais par qui il ne peut s’empêcher d’être intrigué.
Aidan qui le met mal à l’aise, qui le regarde et qui le voit vraiment.
Aidan qui sera là à l’aube des plus beaux jours. Au crépuscule des plus sombres…

L’avis de Nine :
C’est un rituel, je commence chaque livre de Lily Haime avec empressement et fébrilité. Empressement, parce qu’elle arrive à m’enchanter, m’émouvoir, m’atteindre comme peu d’auteurs arrivent à le faire. Et fébrilité, pour la seule raison que je n’ai jamais été déçue par l’une de ses nombreuses publications. Est-ce celui-ci qui va me désappointer ? Eh bien non ! Lily Haime nous livre, une fois de plus, un livre grandiose par son intensité, son histoire, sa beauté, son rythme et par-dessus tout ses personnages. Comme une déferlante, elle nous étreint de douceur, nous percute violemment, nous empêche de respirer, nous fait pleurer, beaucoup… Je suis définitivement amoureuse de cette conteuse d’exception, par sa plume unique et d’une beauté sans pareil.

Lill Monroe. Tel est le nom de ce jeune homme amoureux de l’océan, du surf et de son père Clay, son héros. Délaissé dès son plus jeune âge par sa mère, Diane, qui a préféré refuser d’essayer de l’aimer, Lill a toujours la sensation de ne pas être « assez »… pour retenir quelqu’un près de lui. Et pourtant, il est entouré et aimé par ses amis de choc : Vince le tombeur de ces dames, Manny le théâtral, Iris la timide, Calliope la fidèle et sœur de cœur et l’adorable Peer. Jeune homme solaire, prodige du surf et membre de l’équipe des Sharks, il mène une vie tranquille et stable jusqu’à ce que sa sœur, Lara dont leur rancune respective dépasse leur lien du sang, se pointe avec son petit ami. Aidan Cross. Tel est le nom de cet étudiant en maîtrise d’art de vingt-quatre ans, photographe et sculpteur, qui va bouleverser l’univers de Lill.

Leur relation démarre comme une danse nuptiale, doucement, en se tournant autour, se repoussant, fuyant. Les six ans qui les séparent les fonts réfléchir, mais lorsque le désir est aussi intense, insoutenable… il n’y a pas d’autre choix que d’y céder ! Les deux hommes sont beaux, extrêmes, ils parlent peu, leurs corps s’appellent, se réclament, s’étreignent avec justesse. Chaque moment qu’ils partagent est magique à lire et je me suis émerveillée à plusieurs reprises tant leur symbiose est totale. Leur amour est dévorant, simple, complexe et de la puissance d’une vague déferlante. Et puis, il y a l’océan, majestueux, ensorcelant. Le deuxième grand amour de Lill. Il noue avec cet élément un lien indissociable. Il lui confie ses peurs, ses angoisses, ses peines et ses joies. Il ne peut résister à son appel, à ce rythme continu qui le berce, l’apaise… jusqu’à ce qu’il l’engloutisse.

Je ne peux décidément pas raconter la trame de l’histoire, car elle est somptueuse, le rythme prenant et important, chaque lecteur doit suivre le fil d’Ariane tissé par Lily Haime.

Mais combien de fois ai-je eu envie de claquer Lara, la sœur de Lill, mordue par la méchanceté, bouffée par la jalousie, aigrie et manipulatrice. Une pimbêche en talon aiguille et chignon impeccable haut sur le crâne. Et même par la suite, je n’ai jamais réussi à lui trouver des excuses, des circonstances atténuantes.
Combien de fois ai-je pleuré devant des scènes joyeuses, ou pas, parce que Lily Haime arrive à m’entraîner dans un maelström de sensations qui me serre la gorge. Les répliques sont poignantes, d’une justesse inouïe et ses personnages sont passionnés et passionnants. Elle réussit à nous les faire aimer tous et avec force. À se perdre dans ce groupe homogène de gens d’exception et exceptionnels qui se retrouvent dans « La Chose », la maison de Clay et Lill.

Et puis, j’ai retenu ma respiration en me disant « ce n’est pas possible, Lily n’a pas pu faire ça ! »… Alors, j’ai avalé les pages à une cadence folle pour me laisser guider par ce long apprentissage merveilleusement conté qui m’a pris aux tripes jusqu’à la lecture de l’épilogue. Les mots, le souffle et la construction des phrases de l’auteur sont toujours aussi délicats et poétiques.

C’est étonnant parce qu’à chaque ouvrage que je lis d’elle, je me dis : « C’est celui-là que je préfère ». Mais en définitive, je les aime tous et au même niveau. Chaque histoire et personnage qu’elle couche sur le papier est une marque indélébile sur mon cœur, ils s’ancrent et se gravent durablement, me bouleversent à tel point qu’il me faut du temps pour en redescendre et reprendre une vie normale.

Déferlante est un trésor à garder précieusement, un livre écrit d’une main de maître. Et un énormissime coup de cœur pour moi.

Éd. MxM Bookmark (Collection Young-Adult), mars 2016.

coup de coeur

 

 

— Tu sais ce qui arrive lorsqu’on commence à compter les heures qui séparent deux moments ?
J’accrochai les passants de sa ceinture, glissant un peu en dessous pour toucher la peau de son ventre.
— On devient fou, soufflai‑je.
— C’est ça.
Pour être certain que je l’aie compris, il m’étrangla un peu, puis doucement, presque trop fort, et encore plus tendrement. Tanguant entre l’envie de me faire mal et celle de m’embrasser.
— Je t’ai dans la peau, Lillian.
— Et ça fait quoi ?
Il sourit.
— Ca fait que j’ai la tête à l’envers pour un gamin de dix‑huit ans avec des yeux trop bleus. Que je pense à toi tout le temps et que ça me fout en colère. Que j’ai le cœur qui bat trop vite et que je t’en veux pour ça. Parce que tu m’obliges à faire tout un tas de conneries que je m’étais juré de ne plus jamais faire.
Aidan et Lillian.

Publicités

8 réflexions sur “Déferlante – Lily Haime

  1. J’attendais sa sortie avec impatience ! Je suis de ton avis : pour chacun de ses livres, c’est mon préféré ! J’adore son écriture, sa manière de nous emporter, de nous noyer avec notre consentement. Il est dans ma PAL, je parie que d’ici deux jours, je l’ai fini ^^

    J'aime

      • OMG !!! Oui é-nor-me coup de cour ! J’ai encore pris une claque ! J’avais l’air d’une grosse psychopathe en le lisant : je riais quand ils étaient heureux, je chialais comme une débile dans les moments durs (parce qu’il y en a qui m’ont étouffé de tristesse) ! Lily Haime a une plume poignante, sublime, on ne peut qu’adhérer et surtout : en redemander ! A quand le prochain ?!
        Merci pour cette chronique 🙂

        Aimé par 1 personne

      • *Nine* Amen Margaux ! J’ai comme toi A-DO-REE et oui vite que Lily nous propose d’autres livre…. Mon petit doigt me dis que nous allons en avoir d’autres cette année 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s