Les couleurs d’Eliza (L’agence de Mme Evensong, Tome 3) – Maggie Robinson

Les couleurs d'Eliza (L'agence de Mme Evensong, Tome 3 )Pour acheter ce livre via Amazon
– Je sais que vous aimez votre travail à l’agence Evensong, Eliza. Mais mon beau-frère a besoin d’une gouvernante et je n’ai que vous sous la main.
Comment refuser ce service à lady Raeburn ? Eliza se laisse convaincre et s’en va sonner chez Nicholas Raeburn, jeune peintre excentrique récemment débarqué à Londres avec sa fille. Elle découvre une étrange maison, où déambulent en plein jour des modèles nus. Quel endroit épouvantable pour une fillette de cinq ans ! Nicholas, fidèle à sa déplorable réputation, n’a que faire de ses sermons. Et la suite des événements tourne au cauchemar : tentative de meurtre, scandales, complots… Eliza serait-elle tombée dans l’antre du diable ? Il faut dire que Nicholas a un charme aussi sulfureux qu’irrésistible…

L’avis de Lili :
Dans cette suite, c’est l’histoire d’Eliza, la nouvelle secrétaire de l’agence engagée par Mary Raeburn (la nièce de Mme Evensong) partie en voyage de noces, et de Nicholas artiste peintre, le frère de Mr Raeburn. Amour, complot, secret et scène sulfureuse pimentent cette histoire !
Après le mariage d’Alec et Mary, celle-ci découvre que son beau-frère rentré d’Italie avec sa fille a fait fuir toutes les gouvernantes à cause de sa réputation de débauché et de libertin. Elle demande donc à Eliza, sa secrétaire, d’endosser ce rôle le temps de trouver une gouvernante digne de ce nom.
Eliza accepte à contrecœur, car elle connaît la réputation de Mr Raeburn. On dit de lui, qu’il dessine des nus, que ces muses déambulent dans la maison dans le plus simple appareil et qu’il partage volontiers leur couche. Mais ce qu’elle découvre durant son séjour, c’est une personne qui aime passionnément sa fille Dominica. Un homme qui s’est amendé de son passé de débauché pour l’éducation de sa princesse. Eliza va l’aider du mieux qu’elle peut malgré tous les scandales décrits dans la presse.

Malheureusement, à peine deux jours après son emménagement, éclate un scandale qui relaye la bagarre entre Nicholas et le mari d’une de ces muses. Cela se poursuit avec la révélation sur sa prétendue paternité, car Barbara, la mère de Dominica décédée en Italie, a été la muse de plusieurs peintres dont Preble. Ce dernier, étant peut-être le père de Dominica, va tout mettre en œuvre pour récupérer sa possible fille et plus particulièrement sa dote en vue de rembourser ses dettes.

Mais tout bascule lorsqu’un amour lumineux naît entre Nicholas et Eliza et au moment où ils sont impliqués dans ce scandale. L’amour est-il plus fort que la réputation ?

Ce tome n’est pas le meilleur selon moi. On retrouve pourtant les mêmes ingrédients que les deux premiers tomes : scandale, enquête, complot et amour. Et pourtant aussi, les personnages principaux sont attachants et émouvants. Quand Nicholas veut jouer les libertins et choquer la prude Eliza ou lorsqu’Eliza souhaite se conformer à ses principes. Il y a des passages tendres et drôles qui donnent un fil conducteur à l’histoire. Malgré tout, l’histoire manque d’intérêt et il y a des longueurs. Il faut attendre les dernières pages pour découvrir le fin mot de l’histoire !

J’attends avec impatience la suite pour pouvoir remédier à cet avis quelque peu mitigé.

Éd. J’ai lu pour elle (Collection Aventures & Passions), février 2016.

Lien vers le #1 : Dans les bras d’une héritière
Lien vers le #2 : Accordez-moi une nuit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s