Benedict (La chronique des Bridgerton, Tome 3) – Julia Quinn

Benedict (La chronique des Bridgerton, Tome 3)Pour acheter ce livre via Amazon
Comme le rapporte la mystérieuse lady Whistledown dans sa chronique mondaine, on a vu, lors du bal masqué organisé par les Bridgerton, Benedict, le cadet de la famille, en compagnie d’une ravissante inconnue. Mais à minuit, la belle s’est enfuie. Depuis, il a beau la chercher dans tout Londres, elle semble s’être évaporée. Qui pourrait se douter que sous le masque de soie noire se cachait Sophie Beckett, fille illégitime du comte de Penwood, haïe par sa marâtre qui la cantonne à l’office ? Quand Benedict croisera de nouveau Sophie, saura-t-il la reconnaître sous ses habits de domestique ?

L’avis de Lili :
Ce troisième tome est un conte de fées entre Bénédict et Sophie. À n’en pas douter, cette histoire ressemble à un certain conte de fées avec la marâtre, les deux sœurs égoïstes et la bonne à tout faire !

Tout commence lorsque Bénédict rencontre une mystérieuse jeune femme au bal masqué organisé par sa mère. Irrémédiablement attiré par cette beauté, il va tout faire pour découvrir son identité, seulement, aux douze coups de minuit au lieu de dévoiler son visage, elle s’enfuit en ne laissant pour seul indice que son gant blanc retiré par Bénédict après un doux baisé. Ce dernier décide d’investiguer pour retrouver la jeune femme. Le gant appartient à Lady Penwood, plus exactement à l’ancienne Comtesse, aussi sans plus attendre, il se rend à la demeure pour demander la main de la jeune femme. Quelle n’est pas sa déconvenue en découvrant deux horripilantes jeunes femmes, Posy et Rosamund, plus insipide l’une que l’autre, et Araminta leur mère, la comtesse, connue pour sa médisance.

Après cette visite, Araminta devine que la mystérieuse jeune femme dont tout le monde parle, y compris la célèbre Chronique de Lady Whistledown, n’est autre que Sophie, sa pupille. Ni une ni deux, elle chasse la jeune femme de son domaine. Le comte, avant sa mort, avait laissé une dot pour Sophie, dont elle ignore l’existence, qui est née de ses amours avec une servante. Il avait obligé Araminta à s’occuper d’elle jusqu’à ses 20 ans.

Deux ans plus tard. Bénédict en visite chez un ami va défendre la vertu d’une jeune servante molestée par ledit ami. Pour lui éviter une déconfiture, il va lui proposer un poste dans la maison familiale des Bridgerton sans se douter une seule seconde que la servante n’est autre que la mystérieuse jeune femme dont il est tombé amoureux.

Au fil des pages, on découvre un Bénédict aux prises entre ses sentiments naissants pour Sophie et cet amour encré pour la mystérieuse jeune femme. Un événement va faire tout basculer et Bénédict va devoir choisir entre son honneur et la femme qu’il aime. Est-il prêt à pardonner un mensonge ? Un non-dit est-il plus fort que l’amour ? La position sociale ou même le rang impose-t-il de devoir renoncer à l’amour ?

Comme vous le constatez, cette histoire ressemble à celle de Cendrillon. Bénédict nous apparaît triste, déchiré entre ses sentiments contradictoires. Sophie quant à elle est forte, courageuse, et espère en secret rencontrer le prince charmant. Cette suite est tout simplement une réussite, même si Anthony reste mon préféré. Bénédict arrive juste après, car il est charmant, juste et ne dénigre personne et surtout pas les domestiques.

J’attends avec impatience le quatrième opus sur Colin, car les dernières pages dévoilent qui se cache sous les traits de Lady Whistledown !

Éd. J’ai lu pour elle (Collection Aventures & Passions), mars 2016.
Réédition.

Lien vers le #1 : Daphné
Lien vers le #2 : Anthony

Lien vers le #4 : Colin
Lien vers le #5 : Eloïse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s