Step brother – Penelope Ward

Step brother Pour acheter ce livre via Amazon
Quand Greta a appris que son demi-frère venait vivre avec eux, elle était à la fois curieuse et heureuse de faire la connaissance du fils de son beau-père. Malheureusement, elle a vite déchanté. Elec est tout simplement odieux avec elle.
Pourtant, elle se sent attirée par ce garçon tatoué qui semble tout faire pour cacher ses blessures.
Lentement, leur relation évolue, il s’ouvre petit à petit jusqu’à une nuit inoubliable. Le lendemain, Elec est parti, il disparaît de sa vie aussi vite qu’il y était apparu.
Sept ans plus tard, un drame familial les réunit à nouveau. Greta comprend alors que l’adolescent qui s’amusait à la faire tourner en bourrique est devenu un homme très séduisant qui va lui faire tourner la tête.
Sauront-ils à nouveau se faire confiance ?

L’avis de Nine :
C’est toujours avec enthousiasme que je découvre une nouvelle auteure d’autant que ce titre a rencontré un joli succès outre-Atlantique. Il nous présente une romance assez convenue entre un homme abîmé, blessé par son passé, et une femme douce et follement amoureuse. Le récit est scindé en deux parties et s’étend de l’adolescence à l’âge adulte.

Elec, en raison d’un voyage de sa mère, vient vivre avec son père à Boston. Il n’est pas franchement motivé par l’année qui s’annonce à la vue des relations exécrables qu’il entretient avec son père et l’animosité qu’il ressent pour sa femme, responsable de la douleur de sa mère. Ses intentions ? Ignorer cette famille et surtout ce père qui le déteste, et agacer la douce Greta, la fille de sa belle-mère. Greta, de son côté, est excitée de rencontrer ce demi-frère par alliance, car elle s’est toujours sentie isolée. Malheureusement dès le premier regard, l’attirance qu’elle éprouve est très loin d’être fraternelle. Elle est carrément subjuguée par sa beauté renversante et cette aura qui émane de lui propre au Bad Boy.

La première partie se focalise sur ce jeu du chat et de la souris qui s’instaure entre eux. Petit à petit, Greta et Elec s’apprivoisent, les langues se délient, Elec se confie et partage ses douleurs, pas toutes, mais suffisamment pour que Greta le comprenne. Puis, Elec doit repartir en Californie et ne jamais revenir. Sept ans plus tard, leur route se recroise et l’attraction est plus forte que jamais. Ils vont devoir faire des choix, sonder leur amour, se dévoiler entièrement et se faire confiance…

Je n’ai pas été totalement séduite par cette histoire. L’idée du lien de parenté est intéressante, la relation compliquée entre le père et le fils aussi, mais pas suffisamment fouillée par Penelope Ward. Le caractère d’Elec n’est pas non plus exploité entièrement, il m’a manqué de la sensibilité, de l’émotion, de la tendresse, de la nuance… Je reconnais que le personnage de Greta est attachant et touchant de sincérité. Se servir de l’écriture comme moyen de se confier est, je crois, ce qui a le plus capté mon attention. Cependant, ça n’a pas réussi à faire pencher la balance, pour moi.

Je ressors de cette lecture modérément comblée. Mais je suis sûre que cette histoire rencontrera un public qui saura l’apprécier à sa juste valeur.

Éd. Hugo Roman (Collection New Romance), mai 2016.

Publicités

2 réflexions sur “Step brother – Penelope Ward

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s