À la diable (Rock chick, Tome 1) – Kristen Ashley

À la diable (Rock chick, Tome 1) Pour acheter ce livre via Amazon
Si vous voulez savourer le cocktail explosif qu’est Rock chick, prenez une libraire farouche, un ancien bad boy devenu détective, un barista un peu trop sage pour être honnête, un vétéran du Vietnam complètement taré, un drogué, un drag queen et un sac de diamants. Mélangez le tout avec un soupçon de coups de feu et un brin de courses-poursuites. C’est prêt. À déguster frappé !

L’avis de Nine :
Voilà un début de série qui démarre très fort ! C’est franchement drôle, entraînant, bien écrit, l’histoire est menée tambour battant et maîtrisée de bout en bout. Le rire vous accompagne tout au long du récit et ce cocktail se déguste sans modération. Les titres des chapitres sont très bien choisis et donnent le ton et le rythme de ce qui va suivre.

Indy tient la librairie que sa grand-mère lui a léguée. Fille de Tom Savage, un flic veuf, elle a été élevée avec la fratrie Nightingale — Hank l’aîné, Lee le cadet et la petite dernière Ally sa meilleure amie — qui n’est autre que la famille de Malcom, le coéquipier de son padre. Énergique et follement amoureuse de Lee depuis sa plus tendre enfance, cela fait une décennie qu’Indy est en mode « évitement » après l’échec cuisant de sa dernière tentative de le séduire. Malencontreusement, elle se retrouve mêlée, grâce à son employé spécial és café, au beau milieu de tir, de Kidnapping pour récupérer un sac de diamants. Qui de mieux que Lee, ancien des forces spéciales et dont le métier actuel est obscur, pour lui venir en aide. Quand en plus ce dernier saisit cette occasion pour se lancer dans une relation sérieuse avec Indy… Rien ne va plus !

Le duo Lee/Indy est formidable. On s’attache à leur caractère et à leur relation avec force. Alors que tout porte à croire qu’Indy va plonger la tête la première dans cette relation qu’elle appelle depuis si longtemps, c’est Lee qui mène la danse, essai de la rassurer, de lui ouvrir les yeux sur leurs sentiments respectifs. J’ai trouvé cela astucieux et pousse le lecteur a succomber pour cet homme fascinant. Leur relation évolue au rythme de la sonnette de l’interphone de l’appartement de Lee, au passage c’est assez frustrant !

Par certains abords Indy m’a rappelé Charley Davidson, notamment le côté sarcastique et l’énergie qui se dégage d’elle, mais la comparaison s’arrête là. L’univers développé est irrémédiablement contemporain et sans touche de paranormal.

J’avais entendu parler de cette auteure grâce à ses séries Dream Man et A Chaos qui sont très bien classées outre-Atlantique, je la découvre par l’intermédiaire de Rock chick et je suis conquise. Sa plume, sa construction des phrases, son humour sont addictifs. Le sex-appeal qu’elle insuffle et les nombreux personnages qu’elle développe sont parfaitement exécutés. Que ce soit Tex, le vétéran du Vietnam, les employés de Lee qui gravitent sont tous plus intéressants les uns que les autres, la famille Nitghingale au COMPLET, Stevie et Tod, les voisins et Drag-Queen de renom. Bref, tout ce petit monde vous régale avec des réparties à mourir de rire et on en redemande ! À découvrir de toute urgence.

Éd. Milady Romance (Collection Émotions), avril 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s