Curieux objets, étranges histoires – Pierre Bellemare & Véronique Le Guen

Curieux objets, étranges histoires. 33 objets, 33 destins extraordinaires Pour acheter ce livre via Amazon
Ce sont souvent de simples objets du quotidien : un biscuit, un pendentif, un bout de tissu délavé, un journal intime, une caméra, une petite valise, etc. Leur apparence semble si anodine qu’on pourrait les prendre pour des vieilleries inutiles. Dans une brocante, ils partiraient pour quelques pièces et personne, ensuite, n’en aurait plus parlé. Or chacun d’entre eux est rattaché à un destin extraordinaire qui a changé parfois l’Histoire.
À travers 33 récits riches en rebondissements, Pierre Bellemare et Véronique Le Guen font revivre autant d’objets singuliers ayant miraculeusement traversé les âges. De l’étui à lunettes qui sauva Roosevelt au foulard qui tua Isadora Duncan, du violon du Titanic à la gourmette de Saint-Exupéry, de la cuisinière de Landru aux carnets secrets d’un bourreau, d’un bagage revenu des camps de la mort à la part d’un gâteau de mariage princier, ces histoires intriguent, fascinent, émeuvent. Une chose est sûre : après la lecture de cet ouvrage vous ne verrez plus jamais les antiquités du même œil.

L’avis de PrestaPlume:
S’il y a un nom qui fait voyager dans le temps, c’est bien celui de Pierre Bellemare. Un fameux « Sésame, ouvre-toi » sur l’enfance d’abord, ces exquis moments où l’on écoutait ou dévorait ses Dossiers extraordinaires ; puis sur le passé au travers du prisme d’histoires vraies d’anonymes ou pas. Bref, friand on l’est, friand on le reste !

Avec « Curieux objets, étranges histoires », l’extraordinaire fait son grand retour. L’auteur à la moustache sémillante et à la sonorité au drame incarné se tourne aujourd’hui vers l’inanimé, des objets qui reprennent vie d’un coup de plume, ou devrais-je dire « deux plumes ». Car Pierre Bellemare s’est associé à la journaliste Véronique Le Guen pour faire parler les objets et raconter leur destin époustouflant et émouvant.

Sous forme de nouvelles à péripéties tendres ou croustillantes, trente-trois récits rendent hommage à autant d’objets qui ont joué leur partition dans la vie de personnages célèbres, comme la gourmette de Saint-Exupéry retrouvée au fond de la méditerranée ou la cuisinière de Landru dont la réputation est lugubrement célèbre. Il est aussi question d’objets de personnes ordinaires qui, malgré elles, ont été propulsées sous les projecteurs de l’Histoire, comme ce violon, qui a ressurgi des eaux glacées de l’Atlantique, avec lequel son propriétaire a joué pendant qu’il sombrait avec le Titanic. Ou encore comme cette valise miraculeusement préservée de l’Holocauste qui appartenait à une petite fille disparue comme tant d’autres dans l’enfer de la haine. Grâce à son opiniâtreté, une femme retrouvera la valise et la rendra au frère de la petite victime.

Bref, des émotions en prévision, des larmes mêlées aux rires. Mais aussi de l’intérêt pour ces antiquités, pour certaines anodines, auréolées d’intrigues, de merveilleux, d’énigmes, exerçant une fascination tenace. Et les plus curieux auront leur comptant d’extraordinaire en parcourant le destin de ces objets à la trajectoire souvent chaotique qui est reconstitué, parfois de manière certaine, parfois de manière hypothétique. Mais qu’importe ! Ne faut-il pas préserver encore un peu de mystère… pour un prochain tome ?

Éd. Flammarion, avril 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s