Black lies – Alessandra Torre

Black liesPour acheter ce livre via Amazon
L’amour peut-il survivre à un mensonge ?
Je m’appelle Layana Fairmont…et j’aime deux hommes.
Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m’a demandée en mariage quatre fois. J’ai refusé quatre fois.
Lee, qui est jardinier quand il n’est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu’il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne. Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d’histoire, croyez-moi, vous vous trompez !

L’avis d’Angèle :
Je dois vous avouer, j’ai eu beaucoup de mal à lire ce livre. J’ai dû arrêter ma lecture durant plusieurs jours, car l’auteure m’a perdue à la moitié de l’histoire. Je m’explique. Déjà, sa manière de revenir en arrière m’a désorientée et j’ai eu un peu de mal à me retrouver dans la chronologie de l’histoire des personnages. Mais, je crois que ce qui m’a le plus dérangée, c’est l’héroïne. Je n’ai pas réussi à avoir de la sympathie pour elle. Son comportement m’a énervée, ses réactions et manipulations encore plus, je ne l’ai définitivement pas comprise.
Dès le départ, on saisit qu’il y a un secret au sujet de Brant et on attend avec impatience qu’il soit dévoilé. J’ai fait de nombreuses spéculations, partie dans les plus folles directions, et là l’auteure nous assomme avec la révélation. Je ne m’attendais pas du tout à ça !

Pour moi, le point fort du roman est le secret. La force de l’auteure est de nous clouer sur place avec cet aveu, assez déroutant je l’avoue. J’étais très loin de la vérité et c’est ici qu’on se rend compte du talent d’Alessandra Torre de nous mener par le bout du nez. Depuis le début, elle nous a tenus par la main et nous a amenés là où elle voulait.
Bien sûr, après coup on comprend pourquoi Layana a réagi de telle façon. Ces deux hommes qu’elle aime, qui font partie d’un tout. Prête à tout pour conserver son bonheur et il faut reconnaître son courage, car il y avait de quoi perdre la tête.

Alessandra Torre écrit remarquablement bien. C’est parfaitement maîtrisé et ciselé. Il m’a manqué cet attachement qu’on peut ressentir pour les héros d’un livre et qui vous pousse à tourner les pages pour connaître le fin mot de l’histoire.

La dernière partie post révélation est celle qui m’a le plus captivée. On voit tous ces chapitres précédents d’un œil différent. Un roman déroutant tant dans sa construction que dans le parcours des héros et le cheminement « machiavélique » et talentueux de l’auteure.

Éd. Hugo Roman (Collection New Romance), avril 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s