Pour ceux qui restent – L. A. Witt

Pour ceux qui restentJay Warren a passé l’année à chercher le courage d’avouer à sa femme qu’il est gay. Pourtant, à chaque fois qu’il en trouve l’occasion, il se défile. Il a honte de le cacher en permanence et ne veut pas la blesser, mais son angoisse devient insupportable.
Quand sa femme meurt brutalement, la culpabilité de Jay menace de l’engloutir.
Scott Lawson, directeur de pompes funèbres, gère les familles des défunts quotidiennement, et il n’est que trop familier avec la difficulté de sortir du placard. Il offre à Jay toute la compassion et la compréhension dont il a besoin, et l’amitié qui en découle se mue rapidement, peut-être trop, en quelque chose de plus fort.
Mais ne sont‐ils reliés que par le deuil, la culpabilité et la solitude ? Ou Scott sera‐t‐il lassé d’être utilisé comme une béquille émotionnelle avant que Jay ne réalise la chance qu’il a ?

L’avis de Nine:
L.A. Witt est une auteure prolixe et j’ai lu plusieurs titres d’elle, notamment sa série Règles d’engagements. Dans celui-ci, elle aborde la difficulté de s’accepter, d’être soi-même aux yeux de tous et de vivre pleinement ses envies. Ce qui est futé, c’est qu’elle n’a pas choisi la facilité de plonger Jay, le narrateur émotionnellement perturbé, dans une orgie de débauche. Elle a invoqué le destin pour unir deux hommes tout à fait charmants et nous démontrer combien il est dur de dépasser ce sentiment de faute que l’on ressent lorsqu’on n’est pas libéré.

Jay a passé sa vie entière à cacher son attirance pour les hommes. Tellement enfoui dans le déni, il a été marié avec Misty jusqu’à ce que cette dernière meure tragiquement. Alors que l’on pourrait croire que son veuvage le pousse à s’accepter enfin, sa culpabilité est immense et l’engloutit. Il se déteste de ne pas avoir réussi à s’ouvrir à Misty, lui avouer sa préférence durant l’année passée. Malgré cette indécision et ce sentiment de vide, il n’est pas du tout insensible au charme de Scott, le directeur des pompes funèbres. D’autant que le bel homme a toutes les qualités qu’il recherche : patient, plein de compassion, doux et assumé.

Au fil de leur rencontre, Jay va peu à peu se détendre, se livrer, évoquer à voix haute ses angoisses, ses envies qui assaillent son cerveau depuis tant d’années. Scott est le repère et la boussole qui lui manquait… Et pourtant, ils hésitent à se lancer dans cette relation qui les comble à n’en pas douter. L’un a peur d’espérer, de souffrir et l’autre est novice, pas très à l’aise avec cette idée. S’ensuit un apprentissage de l’amour doux, naturel, simple. Mais Jay arrivera-t-il à dépasser son deuil ? Verra-t-il en Scott l’homme qu’il aime et non une béquille émotionnelle ?

J’ai eu parfois du mal à identifier lequel des deux héros parlait et ça m’a un poil déstabilisé. J’ai particulièrement apprécié les moments intenses qu’ils partagent et leur conversation sur ce qu’ils souhaitent, attende de l’autre. Le respect aussi qu’ils se vouent. On pourrait se dire que Jay se lance trop rapidement dans une relation après le décès de sa femme, mais je crois qu’il était prêt depuis bien longtemps déjà.

L’auteure a su décrire l’état d’auto-flagellation extrême qu’il s’inflige au risque de passer à côté du vrai amour.
Cette romance est toute mignonne et se lie très rapidement.

Éd. MxM Bookmark, juin 2016.

Publicités

Une réflexion sur “Pour ceux qui restent – L. A. Witt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s