L’Envol de l’Ange – Eva Delambre

L'Envol de l'AngePour acheter ce livre via Amazon
L’Envol de l’Ange est le second volet d’une histoire de soumission, de domination et d’amour à rebondissements amorcée dans L’Éveil de l’Ange. Au fil de leurs jeux, Solange et Tristan ont tissé des liens de domination et de soumission. Mais vient le moment de l’engagement, celui où elle accepte de porter son collier et d’être sienne. Elle est cependant prévenue dès le départ : leur relation aura une fin. Comptant bien en profiter jusque là, Solange traversera de multiples épreuves et trouvera en la personne de son amie Axelle complicité et soutien. Au gré des sentiments amoureux qu’elle nourrit pour son maître, la souffrance se fait plus vive… Jusqu’où pourra-t-elle aller sans se renier elle-même ?

L’avis de Leelane:
Ce second opus fait suite à L’éveil de l’Ange qu’il faut impérativement lire pour saisir tous les aspects du personnage de Solange.

Nous retrouvons Solange devenue Ange. Son Maître, Tristan, s’efforce de lui apprendre les rudiments et l’aider pour devenir une excellente soumise et répondre à toutes ses attentes. Dès le départ, il lui indique clairement que leur relation est basée sur la soumission et la domination, Ange ne sera jamais son amante ou maîtresse. Au fil des séances, Ange prend conscience de sa condition et du modelage que Tristan entreprend pour la faire renaître. La jeune femme pleine de bonne volonté et d’un sentiment d’abnégation qu’elle croit total va vite se perdre dans des sentiments amoureux qu’elle éprouve pour Tristan. Peut-être Solange se brûle-t-elle les ailes en ayant l’espoir de faire céder Tristan ? Se rendant compte que sa soumise est aveuglée par son désir personnel, Maître Tristan rétablit la relation. Ange vit aux côtés de son Maître une relation « hors-norme » et d’une intensité qu’elle n’imaginait pas, elle s’envole dans cette relation magique sous les ordres et souhaits de Tristan.

Une évolution du personnage fort passionnante. Les mots posés sont profonds, on peut s’identifier facilement à la jeune femme. Dans cette suite, la partie « écriture » n’est pas cachée, au contraire elle est contée par Ange elle-même, mais aussi par Tristan. L’auteure arrive à nous faire vivre l’histoire de cette femme devenue une parfaite soumise. Je partage avec vous cette phrase qui, pour moi, exprime clairement la transformation de Solange : « Je t’ai façonnée, je t’ai éduquée, je t’ai dressée et je t’ai aimée ».

Un livre profond sur le cheminement psychologique d’une femme qui entame une relation particulière. On a accès à ses pensées, ses émotions, son parcours et son courage pour assouvir son désir d’abnégation. Il ne suffit pas de vouloir absolument répondre à son Maître, un travail sur soi-même est nécessaire. Lui faire confiance et lâcher-prise. Ce n’est pas toujours facile, l’esprit émet quelques blocages et un travail de longue haleine pour dépasser ses limites est entreprit, accompagnée et guidée par un Maître attentionné. Ange y parvient et se révèle étonnante. Le plus dur cependant est de faire la différence entre le corps et le cœur. Est-il normal d’éprouver des sentiments amoureux envers son Maître ? Quoi qu’il en soit, la jeune femme doit se résoudre à accepter que cette relation prenne fin.

Ce second tome est parfait. Même si l’histoire est dure, elle est écrite de façon à ce que toutes les lectrices amatrices de BDSM ou pas comprennent les aspects d’une relation D/s ; assimiler la complexité du lâcher-prise. C’est en soi une belle leçon de vie. Ce monde fascine depuis le succès d’une certaine trilogie bien qu’E.L. James n’ait absolument rien inventé. Eva Delambre vit dans ce monde, nous donne les clefs et une certaine compréhension d’une vraie relation de Domination. Le côté sombre, le respect et la confiance sont au cœur d’une relation saine.

Chacun des livres de cette auteure véhicule une autre facette de ce monde. Que ce soit l’intensité dans les scènes explicites, durant l’apprentissage, ou encore par l’aspect psychologique et profond que nous dévoile Solange. J’ai eu un petit pincement au cœur à la fin, non pas en raison de la liberté d’Ange, mais plutôt parce qu’il me faut quitter ces deux beaux personnages auxquels je me suis vraiment attachée. J’ai eu une réelle connexion avec Solange, ses pensées ont fait écho en moi. En bref, un excellent roman profond qu’il faut savourer et prendre le temps d’en lire chaque mot et vibrer sous leurs impacts.

Éd. Tabou éditions, juin 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s