A vendre – Max Heratz

A vendre Pour acheter ce livre via Amazon
Alors qu’il était prêt à tourner le dos à sa vie de libertin pour vivre une histoire passionnelle, Max, artiste peintre, vient de connaître un cuisant échec dans sa vie sentimentale (Voir. Je t’Aime Moi Non Plus). Sous le choc depuis plusieurs mois, ne croyant plus à rien, il se laisse aller en se refermant sur lui-même.
Entouré de ses amis, il finit par se reprendre en main et à renaître de ses cendres, tel le phénix de la débauche. El Diablo, sa petite voix intérieure, le pousse à se complaire toujours plus dans la luxure. Il revoit alors son vieux complice Jonas mais très vite, les deux hommes vont se confronter : deux Maîtres, deux façons de faire. En effet, révolté par les méthodes de Jonas, Max est prêt à bafouer tous les codes du milieu pour lui ravir la jolie Kess. Attirée par Max, cette dernière posera des conditions drastiques pour accepter de tomber sous sa coupe. Max trouvera-t-il la solution pour parvenir à ses fins ? Rien n’est moins sûr d’autant plus qu’il garde secrètement en lui le fantôme de Wélia qui le hante. Mais au fait, cette dernière a-t-elle vraiment disparue ?

L’avis de Leelane:
Deuxième coup de maître de l’auteur avec un ton bien différent du précédent opus. Ce que j’aime dans l’écriture de cet auteur, c’est que les tomes sont à la fois des suites pour les plus fidèles lecteurs, mais peuvent être lus séparément. Bien sûr, les lecteurs qui font ce choix n’auront pas tous les petits détails, mais pourront s’imprégner des personnages. Le talent de Max Heratz est d’écrire trois livres, puisque Kiss Kiss est publié en même temps, avec les mêmes personnages et histoire, sans pour autant être obligé de lire tous les tomes.

Dans ce second opus, on retrouve Max, bien entendu, plus libre et libertin. Le fantôme de Wélia pèse sur lui, car le passage de cette jeune femme a laissé de nombreuses marques. Max essaye de se relever. Il nous dévoile un autre aspect de sa personnalité, sa façon de vivre et son approche des femmes ont changé, il n’a plus de pression. Dans le même temps, la carrière de Max explose et ses fidèles amis sont toujours au rendez-vous.

Ce livre est en quelque sorte la renaissance de Max. De retour dans le monde de la luxure et du plaisir, il ne doit rien à personne et profite de son pouvoir de séduction pour collectionner de très belles femmes sans un regard en arrière. La petite nouveauté est « El Diablo » qui n’est autre que la voix intérieure de Max, sa conscience. Cette petite voix est plus vicieuse et proluxure que son hôte.

À vendre est un tome réussi et chaud à lire. L’auteur livre plus de détails sur la vie de Max que dans le précédent qui était plus centré sur son histoire avec Wélia. C’est toujours aussi jouissif à lire et innovant en matière de séances ou de scènes de sexe. C’est plaisant de voir Max plus pervers et maître de ses moindres envies. Bref, un plaisir à lire ! J’ai hâte de me plonger dans le tome suivant.

Éd. Estelas, août 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s