Le frappeur (Les chevaliers des Highlands, Tome 10) – Monica McCarty

Le frappeur (Les chevaliers des Highlands, Tome 10) – Monica McCarty Pour acheter ce livre via Amazon
1313. La bataille finale pour le trône d’Ecosse est sur le point d’être livrée. Eoin MacLean, spécialiste des attaques ciblées au sein de la Garde des Highlands, défend les couleurs de Robert de Bruce, qui n’a plus qu’un seul obstacle : ce renégat de MacDowell. Or, celui-ci s’apprête à marier sa fille chérie Maggie à un Anglais. Le moment est idéal pour lui tendre une embuscade. Pourtant, pour la première fois depuis le début de la guerre, Eoin sent sa main trembler car, sept ans plus tôt, il a épousé Maggie bien qu’elle appartînt au camp ennemi. Puis elle l’a trahi, et il lui a laissé croire qu’il était mort. Aujourd’hui, même s’il la hait, il n’a pas renoncé à ses droits d’époux.

L’avis de Nine : 
Comme à chaque fois avec cette auteure incontournable dans la Romance historique, j’ai retrouvé avec envie cette histoire d’amour, de bataille, de trône et de paysages somptueux d’Écosse. Le frappeur, alias Eoin MacLean, est sexy en diable, charismatique, et sa relation tumultueuse est renversante comme sa belle. Après dix tomes, la série ne s’essouffle pas, bien au contraire, elle monte d’un cran, si toutefois cela est possible !

Cet opus se situe dans le même temps que les précédents et se focalise précisément sur deux époques, la rencontre d’Eoin et de Margaret MacDowell puis leurs retrouvailles quelques années plus tard. Ce parti pris est vraiment formidable, car nous pouvons voir les deux époux tour à tour fougueux, se jeter à corps perdu dans leur relation, douter, blesser, se rétracter puis mûrir et laisser éclater leur amour hurlant de vérité. Mais aussi suivre l’avancée de Robert de Bruce et son armée, les défaites, les victoires et les enjeux politiques. C’est captivant !

Leur rapprochement était loin d’être couru d’avance, Eoin et Margaret sont issues de familles ennemies qui évoluent sur les champs de bataille en rivaux. Alors que la loyauté de la famille MacDowell est tournée vers le roi d’Angleterre, celle d’Eoin a porté allégeance à Robert Bruce. Après de nombreuses méprises et grâce à la fougue de la belle rousse, les deux époux vont se donner une deuxième chance pour sauver leur amour qui transpire à chaque page.

J’ai vraiment aimé retrouver Eoin au balbutiement de son entrée dans La Garde des Highlands, le voir perdre toute retenue et impassibilité. Quant à Margaret, elle est une héroïne comme je les affectionne : impulsive, pétulante, volcanique parfois, courageuse et éperdument amoureuse. Leur complémentarité, leurs échanges à certains moments brutaux et extrêmement plaisants à lire, on ne s’ennuie pas une seconde. Ajoutez à cela, une période historique passionnante riche en évènements et une plume admirable, vous obtenez un tome majestueux et un moment de lecture hors du temps.

Une fois de plus, Monica McCarty nous transcende par son brio. Le rythme qu’elle insuffle, les personnages magnifiques qu’elle développe et la précision des détails qu’elle décrit nous propulsent dans ce pays, ces îles et aux côtés de ces hommes qui défendent avec une conviction farouche leur tradition. Je n’ai qu’une envie, les retrouver et découvrir l’histoire de Roc, le 28 septembre prochain.

Éd. J’ai lu pour elle (Collection Aventures & Passions), juin 2016.

Lien vers le #4 : La vipère
Lien vers le #5 : Le Saint
Lien vers le #6 : La Recrue
Lien vers le #7 : Le Chasseur
Lien vers le #8 : Le Brigand
Lien vers le #9 : La flèche
Lien vers le #11 : Le Roc
Lien vers le #12 : Le spectre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s