Esprits libres (Mindjack, Tome 1) – Susan Kaye Quinn

Esprits libres: Mindjack, T1Pour acheter ce livre via Amazon
Quand tout un chacun peut lire dans l’esprit des autres, il devient dangereux de garder un secret.
A seize ans, Kira Moore n’est qu’une Zéro, quelqu’un qui ne peut lire dans les pensées des autres, et dont les autres ne peuvent pas lire les pensées non plus. Les gens comme elle sont des parias à qui on ne peut faire confiance, ce qui ne lui laisse aucune chance d’avenir avec Raf, le meilleur ami télépathe dont elle est amoureuse en secret.
Mais lorsqu’elle prend le contrôle de l’esprit de Raf par accident et manque de le tuer, Kira tente de cacher ce nouveau pouvoir qui l’effraie à sa famille, ainsi qu’à Raf lui-même, dont la méfiance grandit chaque jour un peu plus.
Mais les mensonges ne font que se resserrer autour d’elle, l’entraînant au plus profond du monde caché des mindjackers, où prendre le contrôle des gens qu’elle aime n’est que le début de la longue liste des choix mortels qui l’attendent.

L’avis de Nine:
C’est étrange, ce premier tome a toutes les qualités pour nous faire vibrer, un univers créatif, une héroïne forte, de l’action, une plume soignée et une intrigue qui tient la route. Pourtant, je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire.

Kira Moore évolue dans un monde où, à l’adolescence, une mutation s’opère ou pas, et répartie la population en castes : les télépathes qui peuvent lire dans les pensées et les zéros, des êtres complètement hermétiques. Alors qu’elle croyait toute transformation impossible, elle s’aperçoit assez durement qu’une autre classification existe et qu’elle en fait partie. Interdiction de le divulguer aux gens qu’elle aime pour les protéger, Kira est aspiré dans un engrenage qui l’emmène dans des contrées dangereuses.

Une chose est sûre, Susan Kaye Quinn ne manque pas d’imagination. Le monde moderne dans lequel se meuvent ses personnages est vraiment intéressant. Entre faux-semblants, perte de repère, ambition, expérience, abus et malveillance, Kira, Simon et Raf ouvrent leurs yeux d’adulte de la pire des façons. Le début est un peu longuet à se mettre en place, puis tout s’accélère. Il m’a manqué de la maturité, de l’amour familial et je n’ai pas du tout été sensible à Kira, mais beaucoup plus par Raf, son meilleur ami petit copain.

Comme très souvent avec un premier tome de série, l’installation de l’univers se fait au détriment de la psychologie des personnages. J’espère que le suivant me captivera…

Éd. MxM Bookmark (Collection imaginaire), septembre 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s