Ne rien regretter (Everson Texas, Tome 1) – Molly Cannon

Ne rien regretter (Everson Texas, Tome 1) - Molly CannonPour acheter ce livre via Amazon
Comment ne pas être mortifiée quand on est une jeune et jolie coiffeuse texane plaquée par son mari pour une bibliothécaire quinquagénaire ? Fraîchement divorcée, Maria Jean a rayé le mot « Amour  » de son vocabulaire et combat la déprime en allant danser chez Lu-Lu avec les cow-boys d’Everson, Texas. Qui la trouvent à leur goût. Or, cela n’est vraiment pas de celui de Jake, secrètement mandaté pour ouvrir l’oeil sur Maria… qui se rebiffe : quand on n’est autre que le neveu de la voleuse de mari, on se mêle de ses oignons ! Mais Jake est têtu et Maria comprend une chose : elle va devoir compter avec ce tendre macho qui abuse sans vergogne de son pouvoir de séduction…

L’avis de June:
Prenez une petite ville du Texas où tout le monde se connaît, ou les ragots arrivent à la vitesse de la lumière et ajoutez-y un divorce pas banal. Vous obtenez une sympathique histoire rocambolesque.

Marla Jean est une jeune et jolie coiffeuse qui vient de reprendre l’affaire de son père. Fraîchement divorcée, elle commence tout juste à remonter la pente. Il faut dire que se faire larguer pour une bibliothécaire quinqua, la pilule est loin d’être facile à avaler. Lorsqu’elle se décide à reprendre enfin sa vie en main, les prétendants font la queue pour l’inviter à sortir. Mais Marla Jean, qui pensait pouvoir s’essayer aux aventures sans lendemain, apprend très vite qu’elle n’est pas de taille pour ce genre d’exercice et son béguin pour le meilleur ami de son frère ne va pas y être étranger !

Jake, un célibataire endurci, ne souhaite s’engager auprès d’aucune femme. Il n’est pas non plus du genre à les collectionner malgré la file d’attente devant sa porte. Son meilleur ami, le frère de Marla Jean, lui a demandé de veiller sur la jeune femme durant son absence. Le jeune homme prend ce rôle très au sérieux, mais la frontière entre le devoir et la nécessité est bien mince et le fait qu’il ait toujours éprouvé une certaine attirance envers elle ne lui facilite pas la tâche.

Marla Jean enchaîne les bourdes, les situations incroyables et pas toujours avantageuses. C’est miss catastrophe incarnée, et c’est ce soupçon de folie qui fait craquer Jake. La jeune femme ne serait pas contre, vu qu’elle en pince pour lui depuis l’adolescence. Mais Jake a une peur de l’engagement qui remonte à son enfance et il pense sincèrement qu’il ne sera jamais capable d’entretenir une relation sérieuse. Seulement, il se pourrait que leurs péripéties leur ouvrent les yeux et qu’ils finissent par apercevoir une possibilité d’avenir.

On retrouve tous les clichés relatifs à la petite ville américaine typique où tout le monde se connaît, les moindres faits et gestes sont analysés à la loupe, critiqués et amplifiés. Tout cela amène forcément des situations cocasses et consternantes et on plaint sérieusement les héros de devoir se dépêtrer de ses situations embarrassantes. Aussi on ne peut que leur souhaiter de se tomber dans les bras l’un de l’autre et oublier le reste du monde.

C’est une jolie comédie romantique que Molly Cannon mène de main de maître. Je lui reprocherais un style un peu vieillot, mais les adeptes se laisseront tenter et ne devraient pas le regretter. Il se pourrait que je me laisse tenter par le deuxième opus de la série « Cette petite chose étrange qu’on appelle l’amour » pour connaître ce que réserve l’auteure à Donnie Joe, un des prétendants de Marla Jean.

Éd. J’ai lu pour elle (Collection Promesses), février 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s