Résilience – Julia M. Tean

RésiliencePour acheter ce livre via Amazon
Vincent a tué son père, son bourreau. Ce meurtre aurait dû le délivrer, mais les fantômes du passé ne meurent jamais. Incarcéré, il doit affronter les souvenirs d’une vie détruite par le monstre qui l’a engendré.

L’avis de Leelane:
Vincent a dans sa vie Franck, Delphine, Pedro, la danse, la Ligue, la prison, Yassir et Mélissa. Mais peu de gens dans cette liste ont fait quelque chose pour lui, ils l’ont même détruit.
À 19 ans, sa seule joie est le meurtre qu’il vient de commettre. Pour lui qui a été formaté pour être quelqu’un qu’il n’est pas, il s’englue dans son passé et ne distingue plus le bien du mal. Il a malgré tout un infime espoir qui, l’espace d’un instant, lui permet de croire en la beauté du monde.

Une histoire d’une puissance énorme. Des mots simples, mais qui percutent le lecteur avec force. Je suis sans voix. On suit la vie horrible de ce jeune homme avec un sentiment d’impuissance terrible. Un livre choc qui pose des mots justes et cruels et livre une vérité qu’on préfère mettre de côté. Le format est court, mais le message est percutant et laisse son empreinte. Des flash-back ponctuent le récit et on suit Vincent au présent et dans le passé lorsqu’il est enfant. Le lecteur se rend compte de ce qu’il a subi et fait réfléchir, mais surtout à être « spectateur impuissant » de son histoire. Qu’aurais-je fait à sa place ?

L’auteure réussit un tour de force et trouve le ton juste. Elle nous happe avec brio dans cette histoire. Des personnages bouleversants qui réussissent à faire comprendre à Vincent qui il est vraiment et non pas ce que Franck a voulu lui inculquer de force. Un univers pas facile.

En dépit du lourd sujet, ce livre est un petit bijou. Dans la noirceur des lignes, il y a cette beauté et surtout il nous fait connaître un petit gars sacrément costaud qui a eu une mauvaise étoile. Vincent est attachant et poignant. Un livre sous forme de témoignage même si l’histoire est imaginée on peut distinguer tous les aspects réalistes qui pose les maux de certaines personnes. Il fait réagir et transmet à travers chaque mot un cri de détresse pour tous les petits Vincent.

Éd. Rebelle Editions (Collection Sans visage), octobre 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s