Slow flame (Driven, Saison 5) – K. Bromberg

Acheter ce livre via Amazon
Ebranlée par le décès soudain de sa soeur, Haddie Montgomery a renoncé à toute relation amoureuse sur le long terme. Tout ce qu’elle attend de Beckett Daniels, c’est une histoire qui reste légère, sans attache. Alors pourquoi n’arrive-t-elle pas à se débarrasser du souvenir de leur incroyable nuit ? Ni du goût de ses baisers sur ses lèvres ? Déterminée à éviter toute implication romantique elle envisage même de se servir de la réapparition de son ex (un bad boy qui l’a laissée tomber sans un mot) pour l’aider à éteindre la flamme qui brûle en elle, cette flamme que Beck a allumée…
Finira-t-elle par accepter qu’un tel amour est peut-être un risque à prendre ?

L’avis d’Angèle:
Depuis le décès de sa sœur, Haddie voit la vie autrement. Elle se dit qu’une seule et petite nuit avec Becks suffira à lui faire tout oublier. Mais aucun des deux n’est prêt à oublier cette nuit. Haddie voit sa vie prendre un nouveau tournant face à une révélation qui change la donne. Une nouvelle qu’elle ne souhaite partager avec personne. Un combat qu’elle veut mener seule, sauf qu’elle ne connaît pas la détermination de Becks ! Ils avaient dit « un moment sans attaches », mais le cœur a ses raisons que le corps ignore…

Même si nous sommes dans la lignée de Driven, ce tome est différent. Il est plus calme, moins dans la course au drapeau à damier. On retrouve Becks et Haddie, les meilleurs amis de notre couple chouchou. Dans ce volet, Becks est différent. J’ai l’impression de le redécouvrir, un homme prêt à tout pour la femme qu’il aime, devenir son soutien, son roc alors qu’elle ne cesse de l’éloigner. Becks a une patience incroyable et on ne peut qu’admirer sa ténacité. Il est juste parfait ! Un homme idéal.

Haddie, quant à elle, malgré le drame qu’elle vit pense d’abord à protéger les gens qu’elle aime. Elle les force à partir pour éviter qu’ils souffrent. Derrière cette façade dure, sûre d’elle, on ressent sa peur face à la maladie. Elle peut parfois agacer par son indécision, mais ce qu’elle vit est loin d’être facile. La route est sinueuse, elle a besoin de négocier les nombreux virages qui se profilent au loin.

K. Bromberg offre une jolie romance. Un parcours semé d’embûches et surtout d’amour. Un soutien incommensurable dans les bras de l’être aimé, celui qui vous porte face aux épreuves de la vie. Tout est écrit de façon remarquable, même si certains diront que de nombreux passages sont longs. Je crois qu’ils étaient nécessaires pour comprendre le cheminement difficile de Haddie. J’aime beaucoup les références de vocabulaire dans le domaine des circuits automobiles, clin d’œil à notre pilote préféré.

Chaque histoire de cette auteure est authentique, magnifique et tout est gardé sous contrôle. On vibre pour ce couple très touchant en lisant de beaux moments et de belles déclarations. C’est toujours un plaisir de rester dans l’univers passionnant et incroyable de Driven, une série qui reste une de mes préférées par son écriture captivante. Et ce panel de personnalités formidables et extraordinaires qu’a créé l’auteure.

Éd. Hugo Roman (Collection Hugo New Romance), avril 2017.

Lien vers le #1 : Driven
Lien vers le #2 : Fueled
Lien vers le #3 : Crashed
Lien vers le #3.5 : Raced
Lien vers le #4 : Aced
Lien vers le #6 : Sweet Ache
Lien vers le #7 : Hard Beat

Publicités

Une réflexion sur “Slow flame (Driven, Saison 5) – K. Bromberg

  1. J’ai été assez déçue de ce livre, même si j’ai j’ai beaucoup apprécié certains passages (ceux où elle est avec sa nièce et ceux où elle parle de sa soeur), et le fait que cette maladie soit bien abordé. Mais Beck’s et Haddie m’ont passablement gonflés, surtout elle, ok je comprends qu’elle aie peur etc etc mais sincèrement je l’ai trouvé chiante en long en large et en travers. Elle ne sait pas ce qu’elle veux et fait n’importe quoi. Un gout de trop peu de Colton et Ry alors que dans les tomes précédents on retrouve beaucoup Beck’s et Haddie.
    Je ne dirais pas que c’était nul, mais autant je relirais avec énormément les premiers tomes de Driven autant lui je ne le relirais pas.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s