Despair (Heartless, Tome 2) – Ker Dukey

Acheter ce livre via Amazon
Je ne suis pas seulement un fils. Je suis aussi un ami, un frère, et accessoirement un psychopathe.
Après avoir passé dix-huit ans dans une unité psychiatrique, me voilà enfin en liberté. Mais les choses ont changé. Mon frère Blake a épousé Melody avec lequel il a eu une ravissante petite fille, Cereus. Et ma ravissante nièce, qui est devenue mon obsession, ignore tout de moi. Or mon passé obscur m’a laissé un héritage pour le moins douloureux : des pulsions contre lesquelles je ne peux rien. Et il n’existe aucun remède à ma folie.

L’avis d’Angèle:
18 ans. 18 ans que Ryan attend nerveusement sa sortie de l’hôpital psychiatrique. Même enfermé, il réussit à déjouer tout ce petit monde qui l’entoure. C’est un grand jour pour lui, il va enfin retrouver la liberté ! Durant toutes ces années, il n’a pas oublié Blake, Melody et surtout Cereus, sa nièce, dont ses sentiments pour elle a viré à l’obsession. Il a un besoin viscéral de la connaître. Comment Ryan va-t-il faire partie de leur vie ? Et surtout est-il toujours lui-même ?

Il est très difficile de faire un résumé de cette histoire sans trop en dire. Ce roman doit se vivre intensément à chaque page tournée. Je tiens à rassurer certains lecteurs qui avaient des réticences sur le thème abordé, il n’est pas question d’inceste entre Ryan et sa nièce.

Ce tome est encore plus machiavélique, dangereux, et toujours hypnotique. Je reste estomaquée par le talent de l’auteure, c’est tellement bien écrit et bien pensé. Tel un puzzle, chaque pièce a sa place et la pièce maîtresse n’est autre que Ryan. Toujours aussi fourbe, intelligent et manipulateur. Soyons clair, les morts s’accumulent, c’est du lourd, du puissant qui captive autant qu’il repousse. Certains d’entre vous seront certainement choqués, ébranlés, mais vous êtes prévenus « Heartless » n’est pas une série comme les autres !

Toutes les hypothèses, tout ce qu’on croyait savoir où deviner est remis en question. Tel un marionnettiste, Ryan est là pour tirer les ficelles. Je trouve Ker Dukey incroyable, elle arrive à mener le lecteur là où elle veut avec tellement d’attractivité. C’est tentant, dérangeant et pourtant on poursuit la lecture. Elle fait aimer l’un des pires héros du genre. Elle comprend tellement les rouages de Ryan, cet antihéros captivant, qu’on suit aveuglément malgré tout. Je reste bluffée par son talent, cette série est incroyable de perversité, de dangerosité et de non-complaisance. Ker Dukey sublime tout ça.

J’ai adoré ! Et avec cette fin, on devine que Ryan n’en a pas fini de jouer avec nos nerfs à vif. Il y a toujours cette tension, cette noirceur qui hypnotise et ce réel plaisir glaçant. Cette part d’ombre qui attire inexorablement. Une série torturée, mais tellement passionnante que je ne peux que vous la recommander !

Éd. Milady (Collection New Adult), mai 2017.

Lien vers le #1 : Mercy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s