Le poids de l’océan (The Roosevelt, Tome 1) – Heidi Cullinan

Acheter ce livre via Amazon
Le lycéen Jeremey Samson n’a qu’une envie, se terrer sous sa couette et dormir jusqu’à ce qu’il puisse entrer à la fac. C’était sans compter l’arrivée fracassante dans sa vie d’un ouragan appelé Emmet Washington. Le major de promo en maths et informatique est non seulement magnifique, hardi, incroyablement intelligent – et intéressé par Jeremey – mais également autiste.
Mais Jeremey ne s’en soucie pas. Il est bien trop occupé à se blâmer, tout comme ses parents qui ne croient pas que la dépression puisse être une véritable maladie. Quand il atteint le point de rupture, Emmet le sauve et l’accueille comme colocataire à Roosevelt, un établissement atypique pour personnes dépendantes.
À mesure que Jeremey reprend doucement pied, Emmet commence à croire qu’il peut être aimé au-delà de son autisme. Mais avant de lui faire suffisamment confiance pour se laisser aller à l’aimer, Jeremey doit trouver la force de croire en ses propres mots, de croire que l’amitié soigne l’âme et que l’amour peut surmonter tous les obstacles.

L’avis de Nine:
Respect Madame Heidi Cullinan pour ce livre rare, remarquable et plein d’espoir. Un livre qu’il faut absolument lire tant cette histoire est saisissante de sincérité. Un récit qui ouvre les yeux sur la différence, qui explose d’amour parental, fraternel, amical et d’amour avec un grand A. Ce n’est pas un coup de cœur, c’est bien plus que cela !

Heidi Cullinan immerge le lecteur dans les méandres des cerveaux d’Emmet et Jeremey en donnant les codes. Elle montre avec précision les couleurs, les tourments, les difficultés du quotidien, mais aussi le courage d’Emmet et de Jemerey, l’un souffrant d’autisme et l’autre de dépression. Leur ténacité et leur cran pour inventer le juste équilibre et s’aimer malgré le poids de leur propre « océan ».

Emmet et Jemerey sont extraordinaires. On s’accroche très vite et fort à ces deux jeunes hommes qui, malgré leur handicap, cherchent à avancer main dans la main. Emmet suit des études à la faculté, non sans heurt, car les chiffres et les codes informatiques, c’est son dada. Jeremey a un peu plus de mal à percevoir sa voix intérieure, se défaire de la culpabilité qui l’écrase. Mais, ensemble, ils veulent vivre, s’aimer et ne surtout pas couler. Avec quelques ajustements, beaucoup de patience et une adoration mutuelle inconditionnelle, ils y arrivent et trouvent leur stabilité.

Je n’ai pas de mots pour décrire les émotions qui m’ont transpercée tout le long du récit. C’est beau, pur, une leçon de vie. C’est un livre que tout le monde devrait lire pour comprendre ces maladies mentales invisibles. L’effort de chaque seconde, l’énergie, la persistance et surtout la hardiesse dont ces personnes font preuve. L’investissement de l’entourage aussi. Emmet m’a envoûtée par sa force de caractère, sa capacité à s’adapter et se surpasser pour Jeremey. Il est le moteur. Et j’ai plus qu’adorer le cheminement de Jeremey et voir ses petits pas fébriles pour supplanter son anxiété.

Cette histoire très réaliste prend aux tripes, affecte et bouleverse. Tantôt, vous avez envie de hurler contre l’incompréhension et la violence des gens, tantôt, vous souriez attendri et encouragez ces deux êtres dans leur quête du bonheur. Leur relation est tout simplement sublime, complexe, et lumineuse.

Sous la plume poétique et le rythme délicat qu’utilise Heidi Cullinan, cette histoire prend vie. Je la remercie pour ce regard bienveillant et criant de vérité sur les maladies mentales. Je la remercie d’offrir un récit de grande qualité qui, je l’espère, fera évoluer les consciences. Elle a réussi à me faire aimer violemment ce couple. Emmet et Jeremey, mais aussi David, resteront longtemps dans ma tête et mon cœur. Ce livre occupera une place particulière dans ma bibliothèque. Je suis tellement pressée de l’avoir en version papier !

Avis aux amateurs de romance entre hommes et de romance tout court, ne passez surtout pas à côté de cette pépite qui saura vous atteindre, j’en suis sûre.

Éd. MxM Bookmark (Collection Romance), mai 2017.

Publicités

3 réflexions sur “Le poids de l’océan (The Roosevelt, Tome 1) – Heidi Cullinan

  1. Ta chronique donne vraiement envie de s’y plonger, je pense bien qu’il va faire un saut dans ma PAL merci !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s