Timothy Blake : La mort en héritage – Bridget Page

Acheter ce livre via Amazon
Depuis longtemps fasciné par les sociopathes, Gildas Gabin a obtenu un certificat de Sciences Criminologiques avant d’intégrer la Police. Confronté très rapidement à une affaire de meurtres en série, ses connaissances, conjuguées à des capacités sensorielles hors norme, lui ont permis de se bâtir une réputation qui l’amène désormais à intervenir aux quatre coins de l’Europe.
C’est dans ce cadre que l’on fait appel à lui pour résoudre une série de meurtres sur La Rochelle, une ville reliée au pire de ses souvenirs et au plus cuisant de ses échecs.
Timothy Blake est officiellement infirmier anesthésiste intérimaire. C’est du moins ainsi qu’il apparaît à sa femme, Rachel. Mais la réalité est tout autre. Tim a des besoins très particuliers et un hobby peu commun : il tient de son père un lourd héritage qu’il s’efforce de perpétuer, y travaillant sans relâche depuis bientôt dix ans.
Désormais, Tim se sent prêt à voler de ses propres ailes, quitte à se dédouaner des consignes paternelles, à surfer sur les vagues de la décadence, à repousser les limites de la cruauté, mais aussi celles de sa propre jubilation…
Timothy Blake nous entraîne au cœur de sa sordide passion, tandis que Gildas Gabin s’efforce de débusquer « l’artiste » et de stopper l’hémorragie.
Privé de ses aptitudes si particulières, hanté par un spectre qui obscurcit son jugement, il lui faudra résoudre l’énigme de son passé pour mettre le point final à la série sanglante qui terrorise La Rochelle.
Entre haine et fascination, les deux hommes se lancent dans une course-poursuite qui les mènera au plus intime secret de l’autre, les faisant basculer dans un affrontement personnel irréversible dont la mort pourrait s’avérer l’ultime issue.
.

L’avis d’Angèle:
Un tueur en série sévit à La Rochelle et la presse le surnomme le « Charpentier naval », car il met en scène ses victimes féminines sur des embarcations qu’ils laissent voguer au gré des courants de l’océan Atlantique. C’est pour cette raison que Gildas Gabin est appelé en renfort, ce dernier étant un des profiler les plus doués de sa génération, son instinct et sa précognition font de lui l’un des meilleurs dans son domaine. Il n’a essuyé qu’un seul échec à ce jour et revenir sur les lieux fait ressurgir ce drame privé, dont il se punit depuis des années.

Timothy Blake, cet assassin, cet artiste incompris, se croit investi d’une mission : faire perdurer l’héritage familial. Ces créations sont de plus en plus folles, plus tordues avec une cruelle envie de surpasser son maître et d’obtenir une reconnaissance. Une chasse à l’homme a commencé. Qui pourra l’arrêter ? Et si ces deux hommes étaient liés ? Qui du sociopathe ou du professionnel mettra fin à cette partie d’échecs serrée ? Le compte à rebours est enclenché.

C’est très bien écrit. Cette histoire hypnotique nous plonge loin dans les méandres de Timothy Blake, aux confins de sa folie. Il a ce besoin de reconnaissance, d’être à la hauteur, de faire ses preuves, d’être digne de son héritage diabolique. Le proverbe dit bien « Les chiens ne font pas des chats' ». On attend, on guette l’erreur, l’indice qui fera pencher la balance et où le jeu prendra fin. On voit aussi Gildas qui à chaque progression de l’enquête franchit différents caps et bascule jusqu’au point de non-retour. Aucun des deux hommes n’est prêt à lâcher la barre et ça va faire mal, très mal !

Avec ce nouveau roman, j’ai l’impression de découvrir une nouvelle facette de Bridget Page. Elle offre une fois de plus une histoire glaçante qui sera vous tenir en haleine jusqu’au point final. Vous découvrez aussi combien elle va loin avec ses personnages, elle ose, quitte à choquer. Elle n’épargne rien ni personne. Elle m’a surprise et vous surprendra tout autant. Je serais curieuse d’être dans vos pensées Madame Page, le temps de quelques minutes, tellement vos idées sont folles et incroyables, quoi que… je crois que j’aurais peur face à votre imagination débordante et sans limites.

Ce qui me plaît et qui me stupéfie à chacun de ses livres, c’est le travail sur les personnages fait en profondeur. On se rend bien compte qu’elle étudie, prépare, fait des recherches pour rendre ses protagonistes les plus crédibles possible. C’est remarquable, surtout au niveau de la psychologie de ces derniers. L’auteure ne fait rien à moitié. Chaque personnage a de l’épaisseur et une réelle existence.

Bridget Page mérite amplement sa place dans le paysage littéraire. Elle a du talent et le prouve encore une fois avec ce roman sombre qui ne laissera personne indifférent. Son écriture précise, presque chirurgicale, livre l’horreur des perversions d’un sociopathe. Un thriller méticuleux qui fait froid dans le dos.

Éd. Auto-édité, juillet 2017.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s