Adorateur (Reapers Motorcycle Club, Tome 5) – Joanna Wylde

Acheter ce livre via Amazon
Il fixe les règles ; elle les enfreint.
Ses premiers pas dans l’existence n’ont pas été tout roses, mais Mélanie a appris à se battre pour se bâtir un avenir. Réchappée de l’enfer, elle a démarré une nouvelle vie tranquille sans histoires. Seulement, chaque nuit, elle rêve de Painter Brooks, un biker, que son coeur ne parvient pas à oublier. Tout a commencé de la plus innocente des façons : quelques lettres envoyées à un homme seul en prison. Amicales. Inoffensives. Sans aucun danger… jusqu’à ce que libéré, Painter rentre à la maison. Mélanie découvre alors que l’innocence n’a pas sa place chez les Reapers.

L’avis de June:
Mélanie et Painter sont comme le feu et la glace et pourtant leur attirance est palpable depuis toujours.

Abandonnée par sa mère, un père alcoolique, Mélanie ne cherche qu’à se construire une vie saine et sans problème. Mais avoir le béguin pour un biker est loin d’être de tout repos et il va falloir qu’elle compose avec le club malgré ses réticences face à cet univers qu’elle ne connaît pas. Mais lorsqu’on est amoureuse, il faut savoir faire quelques concessions. Arrivera-t-elle à s’intégrer dans ce monde pour son bonheur et celui de sa petite fille ?

Painter n’a qu’une seule famille : les Reapers. Il fait tout pour eux et c’est réciproque, mais depuis sa rencontre avec Mélanie une nouvelle donne entre dans l’équation. Le jeune homme a du mal à gérer sa vie amoureuse avec ses activités du club : entre son amour pour Mélanie, ses séjours en prison et la vie elle-même, sa patience et ses émotions sont mises à rudes épreuves.

Ce couple souffle le chaud et le froid tout au long de ce tome. On vit des montagnes russes émotionnelles entre déchirures et réconciliations, les héros nous en font voir de toutes les couleurs. Leur amour est bel et bien là, mais ils ont beaucoup de mal à le gérer. Painter veut entièrement et définitivement Mélanie tandis qu’elle refuse de laisser libre cours à leur histoire par peur de l’inconnu. Ils ont tout à apprendre, la route est longue et semée d’embûches et il leur faudra beaucoup de temps pour qu’ils trouvent un équilibre. Mais ne dit-on pas que l’amour triomphe de tout ?

J’ai beaucoup aimé cette façon qu’à l’auteure de faire remonter le temps afin de mieux comprendre le cheminement de leurs vies, ce sont des personnages que j’attendais beaucoup et je ne peux pas dire que je sois déçue. Painter est parfait, biker jusqu’au bout des ongles, prêt à se sacrifier pour son club, mais avec un côté tendre, presque romantique face à sa belle. Il l’aime et ne s’en cache pas, on ne peut que succomber à son charme d’artiste rebelle.

Je mettrais un petit bémol pour l’héroïne qui m’a agacé prodigieusement par son indécision, sa façon de rejeter le jeune homme pour se jeter à son cou dans la seconde suivante. J’ai eu envie de la secouer et de lui crier d’accepter cet homme tel qu’il est.

Il faut dire que l’auteur donne tellement envie qu’ils soient réunis et heureux avec leur petite poupée que l’on n’a pas envie de les voir s’entre-déchirer pendant autant d’années. Mais c’est aussi ce qui fait le charme de leur histoire bien évidemment. Alors bien que je considère ce tome un poil en dessous des précédents, je suis toujours sous le charme de ces bikers que je prendrais un plaisir à retrouver.

Éd. Milady (Collection Sensations), juillet 2017.

Lien vers le #1 : Possesseur
Lien vers le #2 : Protecteur
Lien vers le #4 : Défenseur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s