Dans la bibliothèque de Jana Rouze

À l’occasion de la sortie de son dernier roman Scrap Metal, disponible aux Éditions Hugo Roman, Jana Rouze a gentiment accepté de nous inviter dans sa bibliothèque afin de découvrir les titres qui l’ont marqué et qu’elle affectionne particulièrement. C’est l’occasion d’en découvrir davantage sur les goûts de cette auteure.

Le premier de tous : « Le Petit Prince » de Saint Exupéry.
Aussi loin que je me souvienne, ce livre a été sur ma table de nuit. C’est un pur bonheur car il y a tout ce
qu’il faut dans la vie pour s’en sortir. Aujourd’hui encore, ce livre m’émeut. Chaque fois que la vie me place
devant une expérience difficile, je m’y replonge. C’est un livre doudou pour moi.

Ensuite, il y a deux livres qui ont marqué mon adolescence. Les deux d’un genre totalement différent,
comme si, déjà, j’avais du mal à choisir entre les genres littéraires :
« Autant en emporte le vent » de Margaret Mitchell et sa suite « Scarlett » d’Alexandra Ripley.
Combien de fois ai-je lu cette série pour m’enivrer des émotions de l’amour ?
Je crois que de là est né ma passion pour les histoires d’amour compliquées 😉
« Le Seigneur des Anneaux » de Tolkien.
J’étais fascinée par l’univers de Tolkien, incontestablement l’un des plus riches et des plus visuels qui a
jamais été inventé. C’est ce livre qui m’a donné le goût de la lecture, et des gros pavés.
J’attends avec impatience son adaptation en série par Amazon Studios 😉

Plus tard, j’ai apprécié des lectures plus profondes :
« L’étranger » de Camus m’a tout particulièrement touchée avec Meursault, incompris de tous, le droit à la différence, mais aussi sur la façon dont la tragédie se forme dans nos vies. Il suffit d’un tout petit rien.
Personne n’est à l’abri. Ce qui a un côté rassurant, mais aussi inquiétant.
J’ai un énorme coup de coeur pour la plume particulière de Boris Vian dans « L’écume des Jours ». Sa
façon de raconter cette histoire d’amour tragique en y mêlant un monde fantastique, insouciant, fait de beauté
et de cruauté, c’est…proprement génial !

Avec mon fils, j’ai découvert « Harry Potter » et aussi la lecture commune. Chaque lecture ( j’en ai
bien fait une dizaine de chaque tome ) mettant en évidence des détails passés inaperçus, je me suis dit que
c’était ainsi qu’il fallait concevoir un livre. On lit l’histoire parce que c’est ce qu’on voit en premier. Puis on
découvre toutes les références et on en saisit le sens. Et quand on arrive à la fin, on a qu’une envie : relire !

Ce qui m’a tout naturellement conduite aux thrillers. J’ai commencé petit, prudemment, de peur de me
faire mal, me régalant des Fred Vargas, Camilla Lackberg, et Harlan Coben dont j’ai à peu près tout lu.
Mais très vite les auteurs français les plus noirs m’ont attirée.
Maxime Chattam, et sa fameuse trilogie du Mal. ( Là je triche, parce que j’ai aimé les trois )
Jean-Christophe Grangé.
Franck Thilliez dont le dernier « Luca » sur la GPA m’a touchée.
Mais celui qui m’a donné le goût des recherches, c’est Dan Brown avec son « Da Vinci Code »

Seulement voilà, je restais frustrée.
Quand je lis un thriller, si bon soit-il, il me manque quelque chose : les émotions de l’amour.
Quand je lis une romance, si intense soit-elle, il me manque aussi quelque chose : les émotions de la peur.
La peur et l’amour sont les deux émotions humaines les plus fortes. Pour moi, le genre d’émotions
indispensables à une histoire pour qu’elle me marque. C’est pourquoi, je lis autant de thrillers que de
romances, et j’essaie d’écrire entre les deux genres, sans qu’aucun des deux n’écrase l’autre.

Vous ai-je donné envie de me lire ? 😉

Merci à Jana Rouze et à son éditrice M.Marin
de nous avoir permis de réaliser cet entretien – Mars
2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s