Entre l’orage et la mer (Les Portes du soleil, Tome 1) – Jacinthe Canet

Acheter ce livre
Sam vit toute l’année pour les deux mois d’été… lorsque la pension de ses parents est complète et danse au rythme du piano, que les orages menacent et surtout quand la famille Rivera pose enfin ses valises.
Cet été-là, malheureusement, tout ne va pas se passer comme elle l’espérait avec les cousins Rivera : Jules ne jure que par sa copine laissée à Paris… Mattéo voue une obsession pour Anna, une pensionnaire qui ne semble pas le voir… Et Enzo, celui dont elle est amoureuse depuis toujours se comporte étrangement.
Entre les disputes, les fous rires, les discussions avec Louise et Aurélien et les bains de minuits, l’été de ses 16 ans risque d’être riche en émotions.

L’avis de Leelane:
Sam réside dans une petite pension qui s’anime tous les étés. De nombreuses familles vont et viennent et certaines restent.
Les Rivera font partie de ceux qui ne viennent qu’en été et c’est donc pour deux mois de folie que cette famille s’installe pour les vacances.
Pour ces jeunes gens, l’insouciance de la tendre enfance laisse place à l’arrogance de l’adolescence.
Sam est éperdument amoureuse de son prince depuis ses dix ans, mais voilà que l’année de ses seize ans tout change, son prince devient crapaud et mille problèmes d’ado l’accompagnent.
À seize ans les corps changent, les hormones sont en ébullition, les problèmes existentiels font leurs apparitions. Les cœurs battent la chamade pour un regard intense, pour quelques bribes d’attention.
Sam va mûrir cette année-là, ce sera l’été des premières désillusions, des premiers émois. La vie ne fait que commencer mais à seize ans tout est si important, surtout son prince charmant.

J’ai adoré ma lecture et mon cœur est en miettes de quitter tout ce beau monde.
Véritable coup de cœur de ce début d’année pour lequel J’ai ri et même pleuré, je me suis agacée aussi, puis je me suis souvenue… de moi à seize ans… Merci Jacinthe, pour ce bond en arrière, pour les quelques larmes versées en souvenir du bon vieux temps, mais surtout versées car très touchée par le tumulte d’émotions qu’affronte Sam, où du haut de son jeune âge tout paraît insurmontable.

Ce roman est une ode à l’insouciance, à l’innocence.
L’auteure m’a fait ressentir mille émotions, le récit est terriblement mignon, les personnages, bien que très jeunes, sont attachants et très parlant.
La plume est douce et forte à la fois, nous soufflant le chaud et le froid d’une belle manière.
Je me suis plongée dans la petite vie d’ado de Sam et j’en ai aimé chaque instant.

Je ne lis que très rarement des romans Young Adult car je m’ennuie très vite en général et j’avoue que les soucis d’adolescents sont parfois à mille lieues de ma vie personnelle .

Ici l’auteure réunit tous les ingrédients pour passer un excellent moment en compagnie de ses jeunes personnages. L’environnement est propice à la détente. Avec eux, je me suis sentie chez moi, comme un souvenir de vacances lointain, avec juste un sentiment d’insouciance et la jouissance de la liberté.
Les personnages m’ont ému et j’ai dansé et chanté à leurs côtés. J’ai adoré l’espoir donné et mon petit cœur a fondu pour eux.

Éd. Auto-édité, avril 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s