Recherche coloc : emmerdeurs, râleurs, lovers… S’abstenir ! – Emma Green

Acheter ce livre
Un appartement à Dublin. Cinq colocs. Deux cœurs à prendre. Et un lapin. Il y a Brody, l’architecte sexy ; Dermot, le prof de philo en slip ; Charlotte, l’amie des bêtes mais pas des gens ; Callum, le rugbyman malentendant ; Elif, la boulimique de romances ; et Maeve, qui préfère collectionner les mecs plutôt que les livres. Au milieu de ces colocataires fantasques et parfois invivables, Ada la solitaire va devoir répondre à trois questions existentielles et plutôt urgentes : – Comment survivre dans cette maison de fous ? – Comment reconstruire sa vie à Dublin, quinze ans après son départ forcé ? – Et comment ne pas tomber amoureuse de Brody Gallagher, le bel Irlandais qu’elle a embauché pour rénover l’appartement de son enfance ? Mais à part ça, tout va bien.

L’avis de June:
Des colocs déjantés, un cœur brisé, des sentiments inavoués.
Ada O’Connor débarque à Dublin pour vendre l’appartement familial, terrible héritage d’une vie perdue à jamais, mais tout ne se passe pas comme prévu. Beaucoup de travaux, un architecte au top de la bogossitude, trop sexy pour être honnête ? Des colocataires aussi loufoques que perturbés, une ménagerie improvisée, additionnez le tout et vous obtenez un joyeux bordel.

C’est frais et touchant, les joutes verbales sont parfaites, l’histoire se tient, il n’y a pas de fausses notes pour ce livre, Ada et son bagage émotionnel vont peu à peu vous charmer et même l’irréductible irlandais pourrait bien se laisser envoûter par cette pétillante rousse un peu cassée.

Emma Green n’y va pas de main morte avec ses personnages excentriques pour notre plus grand plaisir, ils sont parfaitement maîtrisés, les situations sont souvent cocasses et on éprouve mille émotions au fil des pages. Pire que d’assister au match de rugby de son équipe préférée.
La plume se veut légère, mais on assiste à la renaissance de 2 âmes torturées qui n’auraient jamais parié sur leur avenir. Les auteures mettent également en avant chaque faille de leur personnages secondaires, expliquant leur choix de vie par ces défauts qui les caractérisent.

Heureusement ce livre ne pouvait que se terminer par un happy end plein de bonheur et d’espoir, fidèle à ce qu’elles nous offrent habituellement.

Je ne saurais que vous conseiller de découvrir cette colocation endiablée et ses personnages un peu siphonnés. Ils nous donneraient presque envie de les adopter, j’ai dit PRESQUE, car je dois encore aller me nettoyer la rétine afin d’enlever l’image d’épouvante d’un certain slip 😉

Éd. Addictives – Luv, février 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s