Lothaire (Les Ombres de la Nuit, Tome 10) – Kresley Cole

1656186_739601299405955_1482748917_nGuidé par son insatiable appétit de vengeance, vampire sanguinaire, Lothaire s’est juré depuis son plus jeune âge qu’il s’emparerait un jour du trône de la Horde. La haine qui le dévore depuis toujours inspire la terreur, et on le croit volontiers un être sans âme ni cœur. Pourtant, sa rencontre avec la jeune et innocente Élisabeth est sur le point de bouleverser sa vie…

L’avis de Nine :
Succulent ! Au-delà de mes espérances… Un tome qui a du rythme, du chien, du sexe, et une histoire qui tient la route. Une fois de plus, Kresley Cole est au top de sa forme et ne déçoit pas. Les opus s’enchaînent sans faiblir d’un iota. Bien au contraire, elle est audacieuse et définitivement incontournable.

Lothaire, l’Ennemi de Toujours tient toutes ses promesses. Agressif, brutal, arrogant, autoritaire, un peu fou, préoccupé, tourné vers son but suprême en sept étapes, mais chaud comme la braise. J’avais un faible pour lui depuis longtemps, mais là, il comble toutes mes attentes. On le découvre à la fois, puissant, intelligent et torturé par ses croyances et les souvenirs atroces de son enfance. Il va devoir trouver l’issue du labyrinthe mortel qu’il a lui-même bâti.

Face à lui, et c’est là ou l’auteure est vraiment excellente, une même femme et deux âmes distinctes. L’une mortelle, têtue, débrouillarde et au sens de l’humour développée ; l’autre Faucheuse d’âmes, frigide et vénale au possible qui n’aspire qu’à devenir une vampire immortelle et s’asseoir sur les deux trônes. La quête de Lothaire pour atteindre son but et rompre son serment va l’obliger à se questionner sur ses aspirations.

La première partie est construite en huit clos: tantôt Lothaire et Elli, tantôt Lothaire et Saroya. Sont associées la Sorcière, oracle personnel de Lothaire et Thad, le jeune Halfin rencontré dans le tome précédent. La seconde partie voit quant à elle l’apparition de notre coven préféré des Valkyries toujours barrées pour notre plus grand plaisir. Mention spéciale pour Nix !

Les dialogues sont jubilatoires. Les scènes hot sont écrites et décrites à la perfection. On prend un réel plaisir à suivre le cheminement de ce couple, diamétralement opposé. L’univers de cette saga est tellement riche et disons-le fantastique, qu’on a réellement du mal à redescendre sur Terre une fois la dernière page tournée.

Bref, tel un chef d’orchestre Madame Cole coordonne les différentes histoires qui s’imbriquent dans cette fabuleuse série, donne le tempo et la mesure de tout son talent. Qu’une hâte, vivement le tome 11 !

Éd. J’ai lu (Collection Crépuscule), juillet 2014.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s